Fermer
#DS - #DS 9

DS présente la DS9, son nouveau vaisseau amiral

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

C’est en terres rémoises, au cœur des vignobles de Champagne, que DS Automobiles a fait découvrir son nouveau vaisseau amiral. Un terroir en accord avec le raffinement de la DS9, qui signe le retour tant attendu d’une marque française dans la sphère du haut de gamme.

Longue de 4,93 mètres, la DS9 joue la carte des matériaux nobles, essentiellement à base de cuir et d’alcantara, de la sophistication avec ses poignées de porte rétractables, de l’habitabilité aux places arrière grâce à son empattement long de 2,90 m, du confort acoustique avec ses vitres avant et arrière feuilletées ou encore du confort en général avec sa suspension pilotée, la DS Active Scan Suspension, qui anticipe toutes les aspérités de la route pour un rendu impressionnant. A cela viennent s’ajouter un bataillon d’aides à la conduite, des écrans digitaux ou encore des sièges massants et chauffants, y compris à l’arrière.

DS Automobiles ne communique pas ses ambitions commerciales, se contentant d’indiquer que la clientèle professionnelle devrait représenter l’essentiel des ventes. Une clientèle qui devra faire sans la moindre motorisation diesel. Basée sur une nouvelle déclinaison de la plateforme EMP2, la DS9 privilégie l’essence avec le PureTech de 225 ch et l’hybride rechargeable avec trois offres : E‑Tense 225, E‑Tense 250 et E‑Tense 4×4 360. La première proposition PHEV devrait concentrer l’essentiel des demandes, avec des tarifs allant de 55 000 euros en Performance Line+ à 57 900 euros en Rivoli+, là où la version vitaminée de 360 ch, dont les réglages restent à peaufiner avant sa mise sur le marché, débute à 66 500 euros. Quant à la version intermédiaire de 250 ch, elle n’est pas prévue avant la fin de l’année.

Associant un bloc à  essence 1,6 de 180 ch, un moteur électrique de 110 ch, une boîte automatique à 8 rapports et une batterie de 11,9 kWh, la motorisation E‑Tense de 225 ch est synonyme d’une homologation attractive (37 g/km de CO2) et de qualités dynamiques intéressantes (0 à 100 km/h en 8,3 s et 360 Nm de couple). La DS9 propose dans cette configuration un comportement routier et un confort de haut niveau, mais aussi une sobriété digne d’un diesel.

JOURNALAUTO.COM (17/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.