Fermer
#Allemagne - #Diesel truqués - #Dirigeant - #Procès - #Volkswagen

Diesel truqués : la justice allemande classe des enquêtes visant d’anciens dirigeants de Volkswagen

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La justice allemande a classé une enquête liée au scandale des moteurs diesel truqués visant le président du conseil de surveillance de Volkswagen, Hans Dieter Pötsch, en lui demandant toutefois de payer 1,5 million d’euros. L’enquête pour manipulation des marchés financiers visait M. Pötsch en sa qualité de directeur de Porsche SE, l’actionnaire principal de Volkswagen. Le dirigeant était accusé d’avoir informé trop tard les investisseurs du truquage massif de voitures qui les faisait apparaître moins polluantes lors de tests qu’elles ne l’étaient en réalité.

Le parquet a également classé, sans demander de paiement cette fois, une enquête visant Matthias Müller, ancien patron du groupe Volkswagen, arrivé aux manettes du géant de l’automobile après la révélation du scandale qui avait entraîné la démission de Martin Winterkorn. Ce dernier attend son procès. Il est accusé notamment de « fraude » dans le cadre du scandale des diesel truqués, au même titre que l’ancien patron de la marque Audi, Rupert Stadler, dont le procès doit s’ouvrir fin septembre.

AFP (20/8/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.