Fermer
#Accord - #Brevet - #Daimler - #Nokia

Daimler et Nokia ont trouvé un terrain d’entente

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Daimler et Nokia ont annoncé avoir trouvé un accord pour mettre fin à leur différend sur les brevets.

Le groupe finlandais, dont les revenus issus des licences de brevets représentent chaque année 1,4 milliard d’euros, estimait que le groupe automobile allemand devait s’acquitter d’une redevance pour les technologies utilisées dans les systèmes de navigation, les communications entre véhicules et les voitures autonomes.

« Nous nous félicitons de ce règlement d’un point de vue économique et parce qu’il nous évite aussi de longs (…) conflits », a déclaré une porte-parole de Daimler.

« En vertu de cet accord, Nokia accorde une licence technologique sur les télécommunications mobiles à Daimler et reçoit un paiement en retour », ont précisé les deux groupes dans un communiqué conjoint. Les termes et le montant de l’accord n’ont pas été révélés.

De nombreux constructeurs automobiles – Audi, Bentley, BMW, Mini, Porsche, Rolls Royce, Seat, Skoda, Volkswagen et Volvo – paient déjà des redevances pour l’utilisation des brevets de Nokia. Ce dernier a par ailleurs conclu un accord sur les brevets en mai avec Samsung et un autre en avril avec le fabricant chinois d’ordinateurs Lenovo.

REUTERS (1/6/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.