Fermer
#Constellium - #Résultats financiers

Constellium est sorti du rouge au 1er trimestre

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le fabricant d’aluminium pour les avions Airbus, Constellium, est sorti du rouge au 1er trimestre, avec un bénéfice net de 48 millions d’euros, malgré la poursuite de la crise du secteur aéronautique qui plombe son chiffre d’affaires.

Le bénéfice net des trois premiers mois fait suite à une perte nette de 31 millions d’euros au premier trimestre de 2020. Il s’inscrit sur un chiffre d’affaires en recul de 7 % par rapport aux trois premiers mois de l’an passé, à 1,34 milliard d’euros, indique un communiqué du groupe.

Fortement pénalisé par l’arrêt brutal des industries automobile et aéronautique au début de la crise sanitaire en 2020, Constellium, qui a mis en place des programmes de réductions de coûts, estime obtenir « de solides résultats » au premier trimestre de 2021, marqué par une « demande du marché meilleure que prévu et une excellente gestion des coûts », précise son directeur général Jean-Marc Germain, cité dans un communiqué.

Le dirigeant se dit optimiste quant aux perspectives du reste de l’année « malgré quelques incertitudes persistantes » : « Nos marchés finaux, à l’exception de l’aérospatial, restent solides », affirme-t-il.

Le groupe, qui fabrique notamment les produits en aluminium laminé et extrudé destinés au fuselage et aux structures des avions Airbus, prévoit un excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté de 510 à 530 millions d’euros sur l’ensemble de l’année.

Au premier trimestre, les expéditions globales se sont contractées de 2 %, à 385 000 tonnes contre 393 000 tonnes un an avant, en raison essentiellement de la chute de 18 % des expéditions du secteur aéronautique et transport (A&T), à 48 millions de tonnes, contre 59 l’an passé. Résultat, la division Aéronautique et Transport a vu son chiffre d’affaires fondre de 32 % sur le trimestre, à 245 millions d’euros contre 359.

Ce recul n’a pas été compensé par l’augmentation de 8 % des expéditions du secteur automobile au premier trimestre, à 70 millions de tonnes contre 65, qui a provoqué une hausse de 2 % du chiffre d’affaires de la division Structures automobiles et Industrie (AS&I), à 350 millions d’euros contre 342 un an avant.

La troisième division du groupe, Emballage et Produits laminés pour l’automobile (P&ARP) a quant à elle vu ses expéditions diminuer de 1 % à 267 000 tonnes, mais son chiffre d’affaires progresser de 2 %, à 766 millions d’euros contre 752 l’an passé.

AFP (28/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.