Fermer
#Clem' - #Ile-de-France - #Utilitaire électrique

Clem’ proposera 300 utilitaires électriques en Ile-de-France en 2022

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Clem’ proposera 300 utilitaires électriques en Ile-de-France en 2022. Ce projet est doté d’une enveloppe de 3,6 millions d’euros qui sera formée et utilisée sur plusieurs années. Derrière la société de projet Clem’E, le spécialiste de l’autopartage de véhicules électriques et de la recharge intelligente associée Clem’, et 2 investisseurs. Il s’agit de la Banque des territoires, et Mirova, l’affilié de Natixis Investment Managers dédié à l’investissement durable.

Le service d’autopartage de véhicules utilitaires électriques proposé par Clem’ surfe sur l’objectif d’interdire progressivement à l’horizon 2024 les modèles diesel sur le territoire du Grand Paris. Disponibles pour les professionnels de la logistique, les commerçants, et les artisans parisiens, mais aussi ouvertes aux particuliers, 54 stations (ex Autolib’) sont déjà exploitables dans les 20 arrondissements au titre du service Mobilib’Utilitaires. D’ici à 2022, cette flotte va s’étendre à toute l’Ile-de-France. Les 100 stations, équipées de 3 à 4 bornes de recharge, formeront au total un réseau accueillant 300 Renault Kangoo Z.E. et Nissan e-NV200 électriques.

« Accompagner les villes dans leur transition énergétique, avec des nouveaux services de mobilité partagée et électrique », c’est la mission que s’est confiée Clem’. A l’intention des professionnels, la société a cherché des emplacements idéalement localisés « pour leurs approvisionnements et leurs livraisons, sans contrainte de stationnement ».

Cette offre tournée vers les entrepreneurs constitue une solution qui répond aux restrictions croissantes de circulation, et notamment les ZFE (Zones à faibles émissions). Elle peut également se révéler très économique : « jusqu’à 4 000 euros par an pour l’utilisation d’un véhicule utilitaire électrique », assure Clem’.

AVEM.FR (9/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.