Fermer
#Carlos Tavares - #Fiat - #Groupe PSA - #Stellantis

Carlos Tavares évoque les enjeux du groupe Stellantis

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé aux Echos, le directeur général de Stellantis Carlos Tavares indique que « la famille PSA a traversé l’année 2020 avec une résilience et une solidarité qui forcent l’admiration ».

Il souligne que les problèmes rencontrés actuellement chez Fiat sont « très semblables à ceux qu’on avait trouvés chez PSA il y a sept ans, et chez Opel il y a quatre ans ». Pour remédier aux surcapacités, « on va d’abord adapter les équipements industriels aux volumes à produire. Il n’est pas du tout impossible qu’un certain nombre de ces équipements, modernes, soient réutilisés dans d’autres usines. Mais la réduction de la diversité-complexité est également un levier majeur », indique le dirigeant.

M. Tavares explique par ailleurs que la marge dans l’électrique n’est pas aujourd’hui aussi bonne que celle de la mobilité conventionnelle. « Elle est acceptable parce qu’il y a des subventions mises en place par les différents Etats. Mais elle serait dans le rouge si ces subventions n’existaient pas. Aujourd’hui, une grosse partie des surcoûts liés à la mobilité propre est prise en charge par ces subventions. Elles rendent la mobilité propre abordable, mais de manière artificielle », développe-t-il. « Ce surcoût va s’atténuer progressivement, avec une période de transition d’ici à 2025. Ce sera la période la plus tendue. Les subventions vont aller en s’amenuisant et il faudra les remplacer par une réduction des coûts accélérée, ce qui va mettre de la tension dans une industrie déjà soumise à de multiples sollicitations. Je ne sais pas qui se rend compte du stress que cet exercice imposé provoque chez nos salariés », ajoute-t-il.

ECHOS (4/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.