Fermer
#Malus - #Poids

Bruno Le Maire détaille les caractéristiques du nouveau malus lié au poids

Icone de twitter
autodrome_LM Icone de retweet
RT @autodrome_LM: Et voici les deux véhicules sécurité de ce samedi : deux superbes @alpine_cars A110, en partenariat avec
Icone de twitter
F1 Icone de retweet
RT @F1: Those elevation changes 😙👌 🇵🇹 #PortugueseGP #F1
Icone de twitter
alpine_cars Icone de retweet
RT @alpine_cars: Les Alpes : terrain de jeu favori de l’ septembre dernier, des passionnés Alpine se sont rassemblés pour #AlpineA110
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Les véhicules électriques ou hybrides rechargeables d’un poids supérieur à 1 800 kg seront exclus du nouveau malus, qui sera aussi allégé pour les voitures de sept places, a indiqué vendredi le ministre de l’Economie. « Nous ne voulons pas taxer tous les véhicules de plus de 1 800 kg. Ceux qui sont électriques ou hybrides rechargeables, donc qui émettent peu de CO2, seront exclus de cette taxation », a déclaré M. Le Maire sur BFM TV.

Il a également ajouté que « tous les véhicules de sept places qui sont pour les familles nombreuses [auraient] une réduction de cette taxe, de façon à ce que les familles nombreuses ne soient pas pénalisées ».

Pour le ministre de l’Economie, « c’est une taxe qui envoie un signal aux Français en disant que les véhicules trop lourds, c’est pas bon pour la planète, ça use les routes, ça émet davantage de CO2, qu’il y a des alternatives », notamment en achetant un véhicule électrique, hybride rechargeable ou plus léger.

C’est aussi « un signal politique […], un signal aux constructeurs », a ajouté la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. « La tendance à faire des voitures de plus en plus grosses doit s’arrêter », a-t-elle ajouté. « Ces gros SUV sont essentiellement achetés pour la ville, c’est absurde. A travers ce malus, je veux une prise de conscience. On n’est pas là pour taper sur les gens. On sait que ce malus aura certainement vocation à évoluer dans le temps », a-t-elle répondu aux critiques lors d’un déplacement à Rungis.

AFP (16/10/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES