Fermer
#Béthune - #Bridgestone - #Cession

Bridgestone Béthune : le site cédé au logisticien nordiste Log’s

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La direction de l’usine de pneumatiques Bridgestone de Béthune (Pas-de-Calais), qui doit fermer le 3 mai, a annoncé la cession du site à la filiale SIG du logisticien nordiste Log’s, pour son aménagement en « pôle industriel ».

Dans un communiqué commun, Bridgestone France et SIG indiquent avoir signé, le 20 avril, « un accord pour l’acquisition et l’aménagement industriel de l’intégralité du site de Béthune afin d’y accueillir divers projets et ainsi créer un Pôle Industriel Multi-Technologies ».

« Selon l’accord, SIG reprendra l’intégralité du site » cédé par Bridgestone France « pour un montant symbolique », précisent les parties prenantes, voyant dans cette cession « un acte fort permettant de soutenir la reprise et la réindustrialisation du site », dont la fermeture va supprimer quelque 850 emplois.

« Bridgestone France s’engage également à participer aux investissements d’aménagement aux côtés de SIG », tandis que le groupe Log’s s’est « engagé dans l’utilisation d’une partie du site pour développer ses propres activités logistiques à horizon 2022 », ajoute le communiqué.

Neuf projets d’activité sont aussi en cours d’examen, avec des arbitrages attendus pour les plus tardifs à la fin du premier semestre 2022 avec comme « objectif la création de plusieurs centaines d’emplois à la fois industriels », avec notamment des activités de reconditionnement et recyclage liées aux pneumatiques, « et logistiques », a-t-elle ajouté.

« Le projet logistique est capable de générer 300 emplois, mais nous voulons le périmétrer pour réimplanter des activités de productions », auxquelles pourraient être dédiés 80 % du site, a souligné la ministre.

AFP (21/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.