Fermer
#Bosch - #Emplois - #France - #Usine

Bosch doit « aller plus loin » que 500 postes préservés à Rodez, estime Mme Pannier-Runacher

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Bosch doit « aller plus loin » que les 500 postes qu’il entend maintenir sur son site de Rodez, a affirmé le 14 mars la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

L’équipementier automobile allemand a annoncé le 5 mars qu’il allait supprimer 750 emplois dans son usine de aveyronnais d’ici à 2025. La mesure est « indispensable » selon lui, dans le contexte de chute des ventes de véhicules diesel, une technologie dont le site est spécialiste.

L’usine, dont la fermeture avait été évoquée, restera ouverte, éliminant un scénario « catastrophe », mais « est-ce que l’on doit s’en satisfaire, certainement pas », a déclaré Mme Pannier-Runacher sur Radio J.

L’enjeu est désormais « d’avoir le maximum d’emplois maintenus sur le site. Bosch articule le chiffre de 500, je pense que l’on peut aller plus loin, avant de parler de départs », a assuré la ministre. « Je laisse Bosch faire des propositions », a-t-elle ajouté.

Mme Pannier-Runacher a en outre demandé à Bosch « zéro départ contraint », une volonté déjà exprimée par l’entreprise, qui veut avoir recours à des retraites anticipées et des départs volontaires.

AFP (14/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.