Fermer
#Bosch - #Suppressions d'emplois

Bosch confirme son projet de 750 suppressions d’emplois à Rodez

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La direction allemande du groupe Bosch a confirmé son projet de supprimer 750 postes sur le site de Rodez (Aveyron), estimant avoir déjà « beaucoup fait » pour l’usine face à la baisse du marché du diesel.

« Nous confirmons les chiffres évoqués », a déclaré la directrice des ressources humaines, Filiz Albrecht, lors de la conférence de presse annuelle. Dans le cadre d’une restructuration d’ici à 2025, 500 postes sur 1 250 seront préservés, a-t-elle ajouté.

Le premier équipementier mondial compte réaliser les coupes sans départs contraints, grâce à des retraites anticipées et des départs volontaires.

L’annonce de Bosch avait provoqué un séisme dans le bassin d’emploi de Rodez (sud-ouest), où il est le premier employeur privé.

« Nous devons réaliser les adaptations d’ici à 2025 pour préserver la compétitivité » du site et le faire « en concertation avec les représentants des salariés », a ajouté Mme Albrecht.

A l’avenir, Bosch souhaite « confier au site de Rodez la responsabilité globale de l’industrialisation d’une solution hydrogène innovante pour les containers frigorifiques (…) en vue d’une potentielle production sur le site », selon un communiqué mi-mars.

AFP (22/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.