Fermer
#Accord - #batteries - #Différend - #Joe Biden - #LG Energy Solution - #SK Innovation

Batteries pour VE : SK Innovation et LG Energy Solution ont trouvé un accord pour mettre fin à leur différend

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

SK Innovation a accepté de payer 2 000 milliards de wons (1,49 milliard d’euros) à LG Energy Solution pour régler un différend sur les batteries pour véhicules électriques et de mettre un terme à tous les autres litiges en cours, mettant fin à une bataille juridique de deux ans, ont annoncé les deux entreprises coréennes le 11 avril.

En février, la Commission américaine du commerce international (ITC) avait statué en faveur de LG dans une affaire de secrets industriels et prononcé une interdiction d’importation de 10 ans à l’encontre de SK, tout en autorisant temporairement les exportations de composants de batteries pour Ford et Volkswagen afin de leur donner le temps de trouver de nouveaux fournisseurs. L’accord annoncé évite la sanction, qui devait prendre effet à moins que le président américain Joe Biden n’oppose son veto à la décision de l’ITC avant la date limite de dimanche soir. Les deux fabricants de batteries ont décidé de mettre un terme à tous les autres litiges juridiques dans le pays et à l’étranger, et de ne pas déposer d’autres plaintes au cours de la prochaine décennie, ont-ils indiqué.

Les deux entreprises sont convenues de « se concurrencer à l’amiable » dans l’intérêt des industriels du secteur en Corée du Sud et aux Etats-Unis et sont « déterminées à travailler ensemble pour soutenir le programme climatique de l’administration Biden et pour développer une chaîne d’approvisionnement américaine robuste », ont déclaré Kim Jong-hyun, président de LG Energy Solution, et Kim Jun, président de SK Innovation, dans un communiqué commun.

Le compromis permettra à SK de terminer la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques de 2,6 milliards de dollars dans l’Etat de Géorgie, qui fournira des batteries à Ford et Volkswagen.

LG Energy Solution, détenu à 100% par LG Chem, exploite une usine de batteries lithium-ion dans l’Etat du Michigan et construit une nouvelle usine dans l’Ohio par le biais de sa coentreprise avec General Motors, qui sera achevée en 2022. Il a annoncé le mois dernier un investissement de 5 000 milliards de wons (3,73 milliards d’euros) d’ici à 2025 pour accroître sa capacité de production de batteries aux Etats-Unis.

LG est le deuxième fournisseur mondial de batteries pour VE, avec une part de marché de 23,5 %. SK Innovation occupait la sixième place l’an dernier avec 6 % du marché mondial, selon SNE Research.

Le président américain a salué dimanche l’accord trouvé entre les groupes coréens pour mettre fin à leur différend, y voyant « une victoire pour les travailleurs américains et l’industrie automobile américaine ». « Un élément clé de mon plan « pour reconstruire mieux » est de faire fabriquer les véhicules électriques et les batteries du futur, ici, en Amérique, partout en Amérique, par des travailleurs américains », a souligné M. Biden dans un communiqué. « Nous avons besoin d’une chaîne d’approvisionnement de batteries de véhicules électriques solide, diversifiée et résistante basée aux Etats-Unis, afin de pouvoir répondre à la demande mondiale croissante pour ces véhicules et composants – en créant des emplois bien rémunérés, ici, chez nous et en jetant les bases des emplois de demain », a-t-il ajouté.

YONHAP (11/4/21), AFP (11/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.