Fermer
#Allemagne - #batteries - #Coopération - #Hydrogène - #Union européene - #véhicules électriques

Après les batteries, vers un Airbus européen de l’hydrogène

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les pays européens intensifient leur coopération dans la production de batteries pour des voitures électriques et ils vont étendre cette approche transnationale à de nouveaux secteurs industriels comme l’hydrogène, a déclaré le 24 novembre le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier. Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne, a indiqué que Bruxelles évaluait des projets concernant l’hydrogène et que des détails seraient probablement publiés l’année prochaine.

Le gouvernement allemand a adopté un plan d’investissement de neuf milliards d’euros dans la technologie de l’hydrogène, dans le cadre de son plan de relance destiné à favoriser le redressement de son économie après le choc du coronavirus ainsi qu’à accélérer une transition vers des technologies moins polluantes. La France joue aussi la carte de l’hydrogène avec une enveloppe de 7 milliards d’euros d’ici 2030.

Concernant les batteries, le gouvernement allemand investit trois milliards d’euros pour fabriquer ces produits localement afin de réduire la dépendance vis-à-vis des fournisseurs asiatiques. L’Union européenne a donné le feu vert à ce soutien de l’Etat dans le cadre de son Projet Important d’Intérêt Européen Commun (PIIEC). « Nous voulons soutenir la création d’une chaîne de production complète pour la production des batteries en Europe, de la transformation des matières premières au recyclage », a déclaré M. Altmaier, lors d’une conférence de presse à Berlin. Le dirigeant s’est dit st dit confiant dans la capacité des producteurs européens à obtenir « une part de marché de 30 % d’ici à 2023 en fabricant les batteries les plus innovatrices et les plus respectueuses de l’environnement.« 

Le producteur de batteries allemand Varta, BMW, le groupe chimique BASF, ainsi que le groupe PSA et sa filiale allemande Opel, figurent parmi les entreprises qui profitent de l’aide publique PIIEC. M. Altmaier estime que l’initiative dans les batteries créera plus de 20 000 nouveaux emplois au cours des dix prochaines années. Ces emplois pourraient compenser les pertes provoquées par la baisse de la demande pour des moteurs à combustion.

JOURNALAUTO.COM (25/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.