Fermer
#Liberty Fonderie Poitou - #Plan de sauvegarde de l'emploi

Alvance annonce un plan de sauvegarde de l’emploi pour les salariés de Liberty Fonderie Poitou

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La direction d’Alvance a annoncé le 25 novembre un plan de sauvegarde de l’emploi visant les 298 salariés de Liberty Fonderie Poitou, un équipementier automobile en difficulté de la Vienne. L’annonce a été faite lors d’un comité social et économique (CSE) suivi d’une assemblée générale devant les salariés et les syndicats.

Les contours de ce PSE n’ont pas été précisés, mais la direction d’Alvance a fait savoir qu’une réflexion allait être lancée pour proposer que les « fondeurs » soient repris sur le site « alu » jumeau, Liberty Aluminium Poitou, où une quarantaine de postes sont à pourvoir, selon la direction.

Localisées côte à côte à Ingrandes-sur-Vienne, juste au nord de Châtellerault, les deux entreprises Liberty Alu Poitou et Liberty Fonderie Poitou (ex-Fonderies), 600 salariés au total, sont passées sous le contrôle de leur nouvel actionnaire britannique, Liberty House, une société du Gupta Family Group Alliance (GFG Alliance), de l’homme d’affaires britanno-indien Sanjeev Gupta.

Liberty Alu fabrique notamment des culasses, un marché porteur, contrairement à Liberty Fonderie, dont les carters en fonte pour diesel ne trouvent plus preneurs, et pour qui Liberty cherchait une reconversion.

AFP (25/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.