Le

Le zoom éco de 15H30

Téléchargez
Arabie Saoudite

Les femmes vont doper le marché automobile en Arabie saoudite

En septembre 2017, le roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a publié un décret royal autorisant les femmes à conduire à partir...

En septembre 2017, le roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a publié un décret royal autorisant les femmes à conduire à partir du 24 juin 2018.

Selon les analystes, cette décision va raviver la demande de voitures dans un pays dont le marché automobile a diminué de 18 % en 2016 et de 19 % en 2017. Dopées par des prix du brut stables, la reprise de l’économie et une hausse du nombre de conductrices, les ventes de voitures en Arabie saoudite devraient bondir de 19 % cette année, à 527 399 unités, estime David Oakley, un analyste de LMC Automotive. La demande devrait continuer d’augmenter jusqu’en 2022 et atteindre alors 796 375 unités, prédit M. Oakley.

Avant que les femmes ne puissent conduire, de nombreuses familles saoudiennes avaient déjà un ou plusieurs véhicules qu’elles pouvaient utiliser et qui étaient traditionnellement conduits par un chauffeur. Mais un nombre croissant de femmes veulent aujourd’hui leur propre voiture.

« Nous anticipons une hausse des ventes due à l’afflux de conductrices », indique M. Oakley. Environ 6 millions de femmes, soit 65 % de la population féminine en Arabie saoudite en âge de conduire, pourraient potentiellement passer le permis de conduire et acheter un véhicule. Selon le cabinet de conseil PwC, quelque trois millions de femmes pourraient obtenir le permis et commencer à conduire activement d’ici à 2020.

Nissan compte parmi les grands constructeurs qui espèrent profiter de l’arrivée des femmes sur le marché automobile en Arabie saoudite. Il a lancé une campagne sur les médias sociaux intitulée #She Drives pour les encourager à passer le permis de conduire.

Lire l'article complet

Retrouvez tous les zoom éco de 15h30