Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Allemagne

Audi va investir environ 14 milliards d’euros dans l’électromobilité, le numérique et la conduite autonome

Dans un communiqué, la marque Audi a annoncé qu'elle allait investir environ 14 milliards d'euros dans les technologies d'avenir, à savoir...

Dans un communiqué, la marque Audi a annoncé qu’elle allait investir environ 14 milliards d’euros dans les technologies d’avenir, à savoir l’électromobilité, le numérique et la conduite autonome, sur la période de 2019 à fin 2023.

Cette somme sera notamment investie dans des propriétés, dans les usines et dans les équipements, mais aussi dans la recherche et le développement.

En outre, ce montant s’intègre dans les investissements totaux de 40 milliards d’euros prévus par Audi au cours des cinq prochaines années.

Dans le domaine de l’électrification, Audi va en premier lieu lancer son premier véhicule de loisir 100 % électrique, l’Audi e-tron, puis, la marque aux anneaux prévoit de proposer une vingtaine de modèles électrifiés d’ici à 2025.

Audi compte également élargir son offre de services numériques, avec notamment des fonctionnalités à la demande.

Pour bénéficier de synergies au sein de sa maison-mère, le groupe Volkswagen, Audi coopère avec Porsche pour développer une plateforme dédiée aux modèles électrifiés de haut de gamme pour des modèles de grandes dimension, tandis que la plateforme modulaire pour véhicules électriques (de plus petite taille) sera co-développée avec Volkswagen.

Pour contribuer au financement de ces investissement, Audi poursuit son programme « Audi Transformation Plan », qui lui a déjà permis d’enregistrer des effets positifs sur ses résultats financiers de plus d’un milliard d’euros en 2018.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE (4/12/18), COMMUNIQUE VOLKSWAGEN
Lire l'article complet
Allemagne

BMW veut attirer de nouveaux constructeurs dans son alliance dédiée à la conduite autonome

BMW veut attirer de nouveaux constructeurs dans son alliance dédiée à la conduite autonome Il serait pour cela en discussions avec deux ou trois...

BMW veut attirer de nouveaux constructeurs dans son alliance dédiée à la conduite autonome. Il serait pour cela en discussions avec deux ou trois constructeurs majeurs.

Le constructeur munichois a lancé cette alliance en 2016, en s’associant à Mobileye (filiale d’Intel spécialisée dans la vision par ordinateur). Le groupe Fiat Chrysler Automobiles a rejoint cette coalition en août 2017. En outre, les équipementiers Magna, Aptiv et Continental font également partie de l’alliance.

Cette alliance vise à développer des véhicules entièrement automatisés d’ici à 2021.

BMW veut se rapprocher de plusieurs constructeurs, afin que le développement des technologies initiales d’automatisation se fassent sur des normes communes, de sorte que les premiers investissements ne finissent pas perdus si la technologie développée n’est finalement pas celle adoptée par l’ensemble des acteurs.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/11/18)
Lire l'article complet
Italie

Chômage technique chez Fiat Chrysler en Italie pour plus de 3 200 salariés pendant un an

FCA a indiqué qu'il allait mettre au chômage technique 3 245 salariés (clos blancs et cols bleus) de son usine de Mirafiori en Italie (près de...

FCA a indiqué qu’il allait mettre au chômage technique 3 245 salariés (clos blancs et cols bleus) de son usine de Mirafiori en Italie (près de Turin) pour réaménager le site.

L’usine produit actuellement un seul modèle, le crossover Maserati Levante, dont les ventes reculent en Chine, aux Etats-Unis et en Europe. Elle produira un deuxième modèle à partir de 2020, une version électrique de la Fiat 500.

Début janvier, 2 245 salariés seront ainsi mis au chômage technique, et 800 autres suivront en février-mars. Les mesures seront effectives jusqu’au 31 décembre 2019.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/12/18)
Lire l'article complet
Espagne

Citroën table sur un volume de ventes en Espagne de 105 000 unités cette année

En dépit des mauvais résultats des deux derniers mois dus à l'entrée en vigueur des nouvelles normes WLTP, Citroën estime que ses ventes en...

En dépit des mauvais résultats des deux derniers mois dus à l’entrée en vigueur des nouvelles normes WLTP, Citroën estime que ses ventes en Espagne totaliseront cette année quelque 105 000 unités. « L’Espagne est le troisième marché mondial de Citroën. Si on cumule Espagne et Portugal, nous vendons même plus de véhicules que la filiale chinoise », se félicite Pablo Puey, directeur général de Citroën España.

Dans le détail, Citroën España table sur la vente de 19 500 C3 cette année, 11 550 C3 Aircross, 10 000 Cactus, 20 000 Berlingo et 14 000 C4 Spacetourer. « Nous produisons en Espagne 62 % des véhicules que nous y vendons », ajoute M. Puey, soulignant que « le Made in Spain nous renforce ».

M. Puey indique également que la part de marché de Citroën en Espagne devrait s’établir à 6,9 % fin 2018, contre 6,75 % actuellement. « Nous progressons depuis 2015 », déclare le dirigeant.

Source : EL MUNDO (4/12/18)
Lire l'article complet
France

Citroën vise 10 % de part de marché en 2018

Depuis le mois d'août, Citroën bénéficie à plein de l'effet C3 Aircross, après quelques mois de difficultés de livraison En novembre 2018, la...

Depuis le mois d’août, Citroën bénéficie à plein de l’effet C3 Aircross, après quelques mois de difficultés de livraison. En novembre 2018, la marque a une nouvelle fois enregistré un bon niveau d’immatriculations (17 743 unités, en hausse de 10,7 %), réalisant près de 56 % de ses ventes auprès des particuliers. « Nous venons d’enregistrer une nouvelle fois un bon mois en véhicules particuliers. Nous avons d’ailleurs basculé dans le positif au cumul des onze mois, avec une hausse de 5,6 % de nos immatriculations et une part de marché de 9,84 %. Si décembre se poursuit sur la même lignée, nous allons frôler les 10 % », indique explique Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën.

Ce redressement intervient alors que le réseau enregistre les premières commandes du C5 Aircross, qui arrivera dans les concessions dès le mois de janvier. « C’est un modèle qui va nous permettre d’aller chercher une nouvelle croissance », poursuit M. De Bourmont. Sur l’ensemble de l’année 2019, Citroën France a réservé une production de 43 000 unités de ce modèle, qui doit servir d’arme de reconquête pour la clientèle des entreprises « très friande de nouveautés et de SUV », précise-t-il.

La hausse du panier moyen est un autre motif de satisfaction pour Citroën. Sur la C3, il a progressé de 2 000 euros environ par rapport à la précédente génération.

La marque DS a également bénéficié de cette hausse du panier moyen avec un DS 7 Crossback qui se vend en moyenne à 47 000 euros. « Le taux de conquête, grâce à ce modèle, atteint 45 %, et ces nouveaux clients sont tous issus des marques premium. Nous sommes très satisfaits, d’autant que la gamme va s’étoffer l’année prochaine du DS 3 Crossback et que le DS 7 va accueillir de nouvelles motorisations », souligne Amaury de Bourmont.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/12/18)
Lire l'article complet
Chine

Daimler souhaiterait accroître sa participation dans sa coentreprise avec BAIC

Le groupe Daimler souhaiterait accroître sa participation dans sa coentreprise avec le groupe chinois BAIC, pour la porter de 49 % actuellement à...

Le groupe Daimler souhaiterait accroître sa participation dans sa coentreprise avec le groupe chinois BAIC, pour la porter de 49 % actuellement à au moins 65 %.

Il suivrait ainsi l’exemple de BMW, qui va prendre une participation majoritaire dans sa coentreprise avec Brilliance.

Les discussions ne sont pour l’instant qu’à un stade initial.

Le gouvernement chinois a annoncé en avril que les constructeurs étrangers qui disposent d’une coentreprise en Chine pourront à compter de 2022 prendre une participation majoritaire dans ces coentreprises. Jusqu’alors, la participation des constructeurs étrangers dans ces sociétés conjointes était légalement limitée à 50 %.

Source : AUTOMOBILWOCHE (4/12/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

Donald Trump a rencontré les dirigeants des constructeurs allemands

Le président américain Donald Trump s’est entretenu hier avec les patrons de Daimler et Volkswagen et le directeur financier de BMW à la Maison...

Le président américain Donald Trump s’est entretenu hier avec les patrons de Daimler et Volkswagen et le directeur financier de BMW à la Maison Blanche.

M. Trump « a partagé sa volonté de voir tous les constructeurs automobiles produire aux Etats-Unis et d’offrir un environnement plus favorable aux entreprises », selon un bref communiqué publié par la Maison Blanche à l’issue de la rencontre.

Le secrétaire américain au commerce Wilbur Ross, avait indiqué sur CNBC avant la réunion que la Maison Blanche voulait amener les constructeurs allemands à augmenter leur production aux Etats-Unis pour réduire le déficit commercial avec l’Allemagne dans le secteur automobile qui s’élève à 30 milliards de dollars.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/12/18), AFP (5/12/18)
Lire l'article complet
Corée du Sud

GM défend la séparation des activités de R&D de GM Korea

Le directeur des activités de General Motors à l'international, Barry Engle, s'est rendu en Corée du Sud pour défendre le projet de séparation...

Le directeur des activités de General Motors à l’international, Barry Engle, s’est rendu en Corée du Sud pour défendre le projet de séparation des activités de R&D de sa filiale coréenne GM Korea qui a été rejeté par un tribunal coréen la semaine dernière.

M. Engle a insisté sur l’importance de la création d’un centre technique indépendant pour la viabilité de sa filiale coréenne, qui subit des pertes, a indiqué GM Korea. La filiale a en outre confirmé que M. Engle avait rencontré Lee Dong-gull, le président de la KDB (Banque coréenne de Développement), qui est son deuxième actionnaire.

Source : YONHAP (5/12/18)
Lire l'article complet
Chine

Honda a vu ses ventes en Chine reculer de 5,6 % sur onze mois

Les ventes de Honda en Chine ont reculé de 5,6 % au cours des onze premiers mois de 2018, à 1 240 384 unités, dont 650 725 unités écoulées par...

Les ventes de Honda en Chine ont reculé de 5,6 % au cours des onze premiers mois de 2018, à 1 240 384 unités, dont 650 725 unités écoulées par la coentreprise GAC Honda (- 1,9 %) et 589 659 unités écoulées par Dongfeng Honda (- 9,4 %).

Sur le seul mois de novembre, les ventes de Honda sur le marché chinois ont reculé de 4,3 %, à 136 714 unités (67 735 unités vendues par GAC Honda : – 7,8 %, et 68 979 unités vendues par Dongfeng Honda : – 0,7 %).

 

Source : GASGOO (5/12/18)
Lire l'article complet
Suisse

Jaguar Land Rover ne participera pas au prochain salon de Genève

Après Ford et Volvo, Jaguar Land Rover a annoncé à son tour qu'il ne participerait pas à l'édition 2019 du salon de l'automobile de

Après Ford et Volvo, Jaguar Land Rover a annoncé à son tour qu’il ne participerait pas à l’édition 2019 du salon de l’automobile de Genève.

Source : AUTOCAR (4/12/18)
Lire l'article complet
Chine

Jiefang a vendu 299 273 camions

Jiefang, constructeur chinois de camions appartenant au groupe FAW, a vendu 299 273 camions sur les 11 premiers mois de l'année, atteignant ainsi un...

Jiefang, constructeur chinois de camions appartenant au groupe FAW, a vendu 299 273 camions sur les 11 premiers mois de l’année, atteignant ainsi un volume de ventes record.

Le constructeur a expliqué cette hausse de ses ventes par l’introduction de nouveaux modèles cette année.

Jiefang se fixe pour objectif de vendre 350 000 camions en 2020 puis 430 000 unités en 2023. D’ici à 2025, ses ventes annuelles devraient atteindre les 500 000 unités.

En 2017, la marque avait écoulé 291 000 camions.

Source : XINHUA NEWS (4/12/18)
Lire l'article complet
Allemagne

L’usine de VW à Kassel reprend 220 salariés de l’usine d’Emden

L'usine de Volkswagen à Kassel va reprendre 100 salariés en CDI ainsi que 120 intérimaires de l'usine d'Emden L'usine d'Emden avait besoin...

L’usine de Volkswagen à Kassel va reprendre 100 salariés en CDI ainsi que 120 intérimaires de l’usine d’Emden. L’usine d’Emden avait besoin d’ajuster ses effectifs au vu de la baisse de la demande pour la Passat, produite sur ce site.

L’usine de Kassel tourne pour sa part à pleines capacités.

Les salariés d’Emden qui seront transférés à Kassel produiront des transmissions séquentielles continues, ainsi que des transmissions hybrides.

Pour rappel, Volkswagen a annoncé qu’il allait investir 1,4 milliard d’euros dans son usine de Kassel au cours des cinq prochaines années, en vue de développer de nouveaux produits (principalement dans le domaine de l’électromobilité) mais aussi afin de réduire l’empreinte carbone du site.

Source : AUTOMOBILWOCHE (4/12/18)
Lire l'article complet
France

La CGT et FO appellent à une grève illimitée du transport routier à partir de dimanche soir

Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de dimanche soir à 22H00, et pour une durée...

Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de dimanche soir à 22H00, et pour une durée indéterminée, afin de défendre le pouvoir d’achat, qualifiant de « miettes » les mesures annoncées par le Premier ministre le 4 décembre.

Les deux syndicats sont par ailleurs mécontents d’une récente décision du Conseil d’Etat, qui a annulé les dispositions d’un décret de 2016 fixant des majorations de 25 % et 50 % aux heures supplémentaires des chauffeurs routiers, et réclament « une réunion en urgence » au ministère des Transports, dans un communiqué commun.

Le ministère des Transports déplore que « les deux organisations syndicales concernées prennent un mauvais prétexte pour lancer un appel à une grève qui n’a aucune raison d’être ».

Source : AFP (4/12/18)
Lire l'article complet
Espagne

La part de marché des voitures diesel en Espagne est tombée à 30,5 % en novembre

En novembre, la part de marché des voitures diesel en Espagne est tombée à 30,5 %, contre 41,8 % en janvier Sur l'ensemble des onze mois 2018, les...

En novembre, la part de marché des voitures diesel en Espagne est tombée à 30,5 %, contre 41,8 % en janvier. Sur l’ensemble des onze mois 2018, les voitures diesel n’ont représenté que 33,8 % du marché des VP. Les modèles à essence ont pour leur part représenté 61,3 % des ventes en novembre, contre 51,7 % en janvier, et 52,8 % sur les onze mois 2018.

Les véhicules électriques et hybrides ont pour leur part absorbé 8,2 % des ventes en novembre, contre 6,5 % en janvier, et 5,9 % sur onze mois.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAC (3/12/18)
Lire l'article complet
Royaume-Uni

La production d’utilitaires au Royaume-Uni a bondi en octobre

La production de véhicules utilitaires au Royaume-Uni a augmenté de 31 % au mois d'octobre, à 9 066 unités, portant le volume pour les dix...

La production de véhicules utilitaires au Royaume-Uni a augmenté de 31 % au mois d’octobre, à 9 066 unités, portant le volume pour les dix premiers mois de 2018 à 69 825 unités, en hausse de 2,5 %, selon les chiffres publiés par la SMMT (association des constructeurs britanniques).

En octobre, la production pour le marché britannique a fait un bond de 61,9 % (à 4 815 unités) et celle pour l’exportation a augmenté de 7,7 % (à 4 251 unités).

La part des véhicules fabriqués pour les marchés étrangers s’est élevée à 46,9 % au mois d’octobre (57 % en octobre 2017) et à 61,2 % sur les dix premiers mois de l’année (61,6 % un an plus tôt).

Source : COMMUNIQUE SMMT (29/11/18)
Lire l'article complet
France

Le gouvernement reporte de six mois le nouveau contrôle technique

Le 4 décembre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé un moratoire de six mois sur les nouvelles mesures du contrôle de la pollution pour...

Le 4 décembre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé un moratoire de six mois sur les nouvelles mesures du contrôle de la pollution pour les véhicules diesel prévues initialement au 1er janvier 2019.

Le 4 décembre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la suspension pour six mois des nouvelles évolutions réglementaires du contrôle technique issues de la loi de transition énergétique de 2015, qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier 2019. Pour rappel, les nouvelles modalités prévoyaient notamment l’abaissement du seuil de mesure de l’opacité des fumées (0,7 m-1 au lieu de 1,5 m-1 pour les véhicules mis en circulation depuis 2012) et le renforcement de la méthode de contrôle des polluants des véhicules diesel.

Pour Bernard Bourrier, président du métier Contrôle technique au sein du CNPA, cette décision est une « « aberration ». « Le contrôle technique sert ici de variable d’ajustement politique. Il n’y a pas eu de concertation avec les professionnels sur le sujet. C’est une décision unilatérale de l’Etat. Le contrôle technique, c’est pour la sécurité routière d’abord. Et le contrôle de l’état du véhicule par rapport à ses émissions polluantes rentre complètement dans cet objectif. Au 1er janvier, c’est justement la surveillance renforcée du diesel qui devait entrer en vigueur pour s’assurer que le véhicule est correctement entretenu. Je considère que l’Etat est totalement défaillant sur la pédagogie concernant l’importance du contrôle technique », déclare-t-il.

M. Bernard Bourrier souligne par ailleurs l’impact financier pour les professionnels, qui ont dû investir massivement dans du matériel conforme aux nouvelles modalités du contrôle technique. Un investissement qu’il estime entre 5 000 et 6 000 euros a minima pour un remplacement, et entre 1 000 et 2 000 euros pour une mise à jour. Le moratoire annoncé par le Premier ministre constitue donc une mauvaise nouvelle pour les professionnels, qui devront attendre au moins six mois avant d’obtenir un retour sur investissement lié à l’achat ou au remplacement du nouveau matériel.

Outre le gel du nouveau contrôle technique, le gouvernement a également annoncé la suspension pour six mois de la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le gazole, ainsi que le report de la convergence de la fiscalité du diesel et de l’essence. Enfin, pour les professionnels, l’alignement sur la fiscalité des particuliers de la fiscalité du gazole des entrepreneurs non routiers (GNR) est également reporté.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/12/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Le marché automobile allemand a reculé de 8,0 % en novembre

D'après le communiqué du KBA (office fédéral des transports), le marché automobile allemand a reculé de 8,0 % en novembre, avec 317 672...

D’après le communiqué du KBA (office fédéral des transports), le marché automobile allemand a reculé de 8,0 % en novembre, avec 317 672 véhicules écoulés, dont 272 674 voitures particulières (- 9,9 %). Sur 11 mois, 3 749 188 véhicules ont été vendus en Allemagne (+ 1,2 %), dont 3 198 720 voitures particulières (+ 0,4 %).

En outre, 6 721 828 voitures d’occasion ont été vendues sur 11 mois (- 0,8 %), dont 608 0930 unités sur le seul mois de novembre (- 3,8 %).

Le mois dernier, les voitures à essence ont représenté 59,9 % du marché allemand (en baisse de 12,5 %), tandis que les ventes de diesel ont diminué de 10,0 %, pour atteindre une part de marché de 34,0 %. Les ventes de voitures hybrides ont augmenté de 34,7 % (à 11 672 unités, soit 4,3 % du marché) et les ventes de modèles électriques ont progressé de 40,6 % (à 4 262 unités, soit une part de marché de 1,6 %).

Sur 11 mois, les constructeurs allemands ont enregistré des résultats variés, avec des hausses de 1,3 % pour BMW, de 17,27 % pour Smart et de 2,4 % pour Volkswagen, mais des baisses de 10,1 % pour Audi, de 3,6 % pour Mercedes, de 6,3 % pour Opel et de 1,2 % pour Porsche. Malgré les difficultés liées au passage aux normes WLTP, Volkswagen est redevenu le premier constructeur sur le marché allemand en novembre et sur 11 mois (place qu’il avait notamment perdue en septembre).

En outre, sur 11 mois, les marques françaises Dacia et DS sont parmi les constructeurs qui ont enregistré les plus fortes progressions (+ 15,7 % et + 16,0 %, respectivement).

Bien que les ventes en novembre aient augmenté de 7,9 % par rapport au mois d’octobre, le marché allemand n’a pas pu renouer avec la croissance par rapport au mois de novembre de 2017, du fait de l’entrée en vigueur des nouvelles normes d’homologation WLTP. Chez certains constructeurs, l’offre de modèles certifiés selon cette normes reste très limité.

Source : AFP, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (4/12/18), COMMUNIQUE KBA
Lire l'article complet
Royaume-Uni

Le marché britannique des voitures neuves a baissé de 3 % en novembre

Les immatriculations de voitures neuves au Royaume-Uni ont diminué de 3 % au mois de novembre, à 158 639 unités, ce qui porte le volume pour les...

Les immatriculations de voitures neuves au Royaume-Uni ont diminué de 3 % au mois de novembre, à 158 639 unités, ce qui porte le volume pour les onze premiers mois de l’année à 2,22 millions d’unités, en recul de 6,9 %, selon les chiffres publiés par la SMMT (association des constructeurs britanniques).

Le mois dernier, les ventes aux particuliers ont baissé de 6,4 % (à 69 355 unités) et celles aux flottes de 0,7 % (à 84 431 unités). Concernant les motorisations, la demande de voitures diesel a baissé de 16,7 % (à 51 429 unités), mais celle de voitures à essence a augmenté de 3,5 % (à 96 441 unités). Les immatriculations de voitures à carburants alternatifs ont quant à elles progressé de 24,6 % (à 10 769 unités), pour une part de marché de 6,8 %, contre 5,3 % un an plus tôt.

Les trois modèles les plus vendus sur le marché britannique en novembre ont été la Ford Fiesta (5 193 unités), la Volkswagen Golf (4 678 unités) et la Mercedes Classe A (4 104 unités). Le Nissan Qashqai (3 195 unités) occupe la quatrième place, le Vauxhall Mokka X (2 778 unités) la huitième et la Vauxhall Corsa (2 594 unités) la dixième.

La SMMT a expliqué que des changements de modèles, des changements réglementaires et la baisse de confiance des consommateurs avaient affecté l’offre et la demande en novembre. Un accord sur le Brexit est crucial pour doper la confiance des acheteurs et stimuler le marché des voitures neuves, a souligné Mike Hawes, délégué général de l’organisation.

Source : COMMUNIQUE SMMT (5/12/18)
Lire l'article complet
Corée du Sud

Le marché coréen des voitures importées a augmenté de 0,5 % en novembre

22 387 voitures importées ont été vendues en Corée du Sud au mois de novembre (+ 0,5 %), a annoncé la KAIDA (association des...

22 387 voitures importées ont été vendues en Corée du Sud au mois de novembre (+ 0,5 %), a annoncé la KAIDA (association des importateurs).

Les trois modèles les plus vendus le mois dernier ont été la Mercedes E300, la Mercedes CLS 400d 4MATIC et la Lexus ES300h.

Les ventes de Mercedes ont augmenté de 15 %, à 7 208 unités. Celles de BMW, dont plusieurs dizaines de véhicules ont pris feu cette année en Corée du Sud, ont pour leur part chuté de 64 %, à 2 476 unités, a indiqué la KAIDA.

Sur les onze premiers mois de 2018, les ventes de voitures importées ont augmenté de 13 %, à 240 255 unités. Les marques étrangères ont représenté 16,92 % du marché coréen des voitures sur la période, contre 15,24 % sur les onze premiers mois de 2017, a précisé la KAIDA.

Source : YONHAP (5/12/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

Les constructeurs allemands se disent plus optimistes après avoir été reçus à la Maison Blanche

Après avoir été reçus à la Maison Blanche par le président des Etats-Unis Donald Trump, le président de Daimler, Dieter Zetsche, le président...

Après avoir été reçus à la Maison Blanche par le président des Etats-Unis Donald Trump, le président de Daimler, Dieter Zetsche, le président de Volkwagen, Herbert Diess, et le directeur financier de BMW, Nicolas Peter, se sont dits plus optimistes.

Ils estiment en effet que la menace de M. Trump d’imposer d’importants tarifs douaniers sur les voitures importées aux Etats-Unis s’éloigne.

Initialement, les 3 dirigeants allemands ne devaient rencontrer que des membres de l’administration américaine, mais M. Trump a décidé de les rencontrer en personne. C’est suite à cette entrevue qu’ils ont estimé que le risque de taxes punitives s’éloignait.

En contrepartie, l’administration américaine souhaiterait que les constructeurs allemands augmentent leur production aux Etats-Unis (voir article dédié).

M. Zetsche a notamment estimé que « la menace potentielle et implicite [de tarifs douaniers] a été réduite » grâce à cette rencontre et a ajouté que les groupes allemands avaient pour objectif d’investir davantage aux USA, « si les conditions restent les mêmes qu’aujourd’hui ».

M. Diess s’est également montré optimiste et s’est dit « sur la bonne voie » pour « éviter des droits de douane supplémentaires ». Volkswagen est également revenu sur sa coopération avec Ford lors de cette rencontre (voir article dédié).

Par ailleurs, BMW a qualifié la rencontre de « constructive » dans un communiqué. Lors de cette entrevue, BMW a détaillé ses projets d »investissements aux Etats-Unis, dans son usine de Spartanburg.

Néanmoins, les 3 représentants des constructeurs allemands ont à nouveau souligné qu’ils n’étaient pas habilités à mener des négociations commerciales au nom des pays membres de l’Union Européenne, et que seule la Commission Européenne l’était.

Par ailleurs, à quelques heures de la rencontre entre MM. Trump, Zetsche, Diess et Peter, l’OMC (organisation mondiale du commerce), avait averti que le système du commerce international était en crise. « Le commerce mondial et le bien-être social ne peuvent pas continuer lorsque de grands pays prennent des mesures unilatérales qui s’écartent des règles et principes communs », a notamment averti Karl Brauner, directeur général adjoint de l’OMC. M. Brauner a souligné l’importance de la sécurité juridique et de la prévisibilité dans les échanges commerciaux internationaux.

Source : AFP, SPIEGEL (4 et 5/12/18), REUTERS, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT (4/12/18), AUTOMOBILWOCHE (5/12/18)
Lire l'article complet
Espagne

Les ventes de véhicules utilitaires légers en Espagne ont baissé de 3,3 % en novembre

Les ventes de véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) en Espagne ont baissé de 3,3 % en novembre, à 17 639 unités, portant le...

Les ventes de véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) en Espagne ont baissé de 3,3 % en novembre, à 17 639 unités, portant le volume pour les onze premiers mois de 2018 à 196 389 unités, en hausse de 7,5 %, indiquent les associations du secteur (ANFAC et Faconauto notamment).

Par catégories, les ventes de fourgonnettes, de pick-ups et de dérivés de voitures ont reculé de 4,3 % en novembre, à 10 754 unités, mais augmentent de 7,2 % sur onze mois, à 120 004 unités. Les ventes de fourgons, camions/châssis légers ont quant à elles diminué de 1,8 % en novembre, à 6 885 unités, mais progressent de 8,1 % sur onze mois, à 76 385 unités.

Par ailleurs, les ventes de véhicules industriels et d’autobus en Espagne ont chuté de 20,7 % en novembre, à 2 554 unités, portant le volume pour les onze premiers mois de 2018 à 26 073 unités, en baisse de 1 %.

Par catégories, les ventes de véhicules industriels ont baissé de 20,1 % en novembre, à 2 319 unités, et de 0,7 % sur onze mois, à 22 661 unités. Celles d’autobus et d’autocars ont quant à elles plongé de 25,6 % en novembre, à 235 unités, et de 2,5 % sur onze mois, à 3 412 unités.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAC (3/12/18)
Lire l'article complet
Europe

Ora veut vendre ses véhicules électriques en Europe dès 2020

Ora, la marque du groupe chinois Great Wall, veut vendre ses véhicules électriques en Europe dès 2020 Selon des informations de la presse...

Ora, la marque du groupe chinois Great Wall, veut vendre ses véhicules électriques en Europe dès 2020.

Selon des informations de la presse chinoise, la marque Ora serait en mesure de lancer un premier modèle pour le marché européen, le R1, à un prix de base de 14 000 euros.

Ce futur modèle afficherait une autonomie de 350 km.

Le vice-président du groupe Great Wall, Ning Shuyong, a déclaré étudier la méthode « la plus adéquate pour commercialiser ces véhicules en Europe ».

Great Wall se fixe pour objectif de produire – à court terme – 450 000 véhicules électriques par an.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/12/18)
Lire l'article complet
France

Peugeot remporte trois prix aux Awards de l’Innovation 2018

Depuis quatre ans, les Awards de l’Innovation organisés par le magazine Auto Moto récompensent les constructeurs et équipementiers Le 4...

Depuis quatre ans, les Awards de l’Innovation organisés par le magazine Auto Moto récompensent les constructeurs et équipementiers. Le 4 décembre, 25 000 internautes ont décerné des Awards dans huit catégories : Design, Aide à la conduite, Environnement, Concept-car de l’année, Voiture de l’année, Campagne média, Pure Player Digital et Equipementiers. Gilles Vidal, directeur du design de Peugeot, a reçu l’Award du Design pour la nouvelle 508 et celui du Concept-car de l’année pour le e-Legend Concept. Le film publicitaire #unboringthefuture a quant à lui décroché l’Award de la Campagne Média.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE PEUGEOT (5/12/18)
Lire l'article complet
France

Renault lance la série limitée Mégane GT-Line

Renault propose en France une nouvelle série limitée de haut de gamme, empreinte de sportivité - la Mégane GT-Line -, basée sur le niveau de...

Renault propose en France une nouvelle série limitée de haut de gamme, empreinte de sportivité – la Mégane GT-Line -, basée sur le niveau de finition Intens, à des tarifs compris entre 29 200 et 34 600 euros. Cette série limitée, qui reprend les codes stylistiques de Renault Sport, est propulsée par les nouveaux moteurs TCe 140, TCe 160 et Blue dCi 150.

La Mégane GT-Line sera à découvrir lors des journées portes ouvertes des 19 et 20 janvier 2019. Les commandes sont ouvertes depuis le 4 décembre.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (4/12/18)
Lire l'article complet
France

Saint-Jean Industries à nouveau en redressement judiciaire

La fonderie Saint-Jean Industries Poitou, qui emploie près de 400 salariés (dont 50 intérimaires) à Ingrandes-sur-Vienne, a été placée par le...

La fonderie Saint-Jean Industries Poitou, qui emploie près de 400 salariés (dont 50 intérimaires) à Ingrandes-sur-Vienne, a été placée par le tribunal de commerce de Lyon en redressement judiciaire le 29 novembre, pour la deuxième fois en six ans. Le tribunal a nommé deux administrateurs judiciaires et fixé au 28 janvier 2019 la date limite pour recevoir des offres de reprise du site. « Nous n’avons plus de trésorerie. Si je veux que mes salariés soient payés en novembre, je dois mettre l’usine en cessation de paiement », a expliqué le directeur du site sur France Bleu Poitou.

Source : AUTOSTRATINTERNATIONAL (5/12/18)
Lire l'article complet
Australie

Ssangyong a ouvert une filiale commerciale en Australie

Ssangyong a annoncé qu'il avait ouvert sa première filiale commerciale à l'étranger en Australie, en vue d'accroître ses ventes sur ce...

Ssangyong a annoncé qu’il avait ouvert sa première filiale commerciale à l’étranger en Australie, en vue d’accroître ses ventes sur ce marché.

Le constructeur coréen a rappelé que ses principaux débouchés à l’exportation étaient l’Europe, l’Amérique latine et le Moyen-Orient.

Source : YONHAP (5/12/18)
Lire l'article complet
Europe

Toyota Motor Europe annonce plusieurs nominations, effectives à compter du 1er janvier 2019

Matthew Harrison est nommé vice-président exécutif des ventes de Toyota Motor Europe (TME) à compter du 1er janvier Il succédera à Hiroaki...

Matthew Harrison est nommé vice-président exécutif des ventes de Toyota Motor Europe (TME) à compter du 1er janvier. Il succédera à Hiroaki Nanahara dont la mission arrive à son terme. Matthew Harrison a débuté sa carrière en 1999 chez Ford, avant d’être nommé directeur du marketing de Toyota au Royaume-Uni en 2003. Il est ensuite promu au sein de TME, chez qui il assure depuis 2015 la vice-présidence des ventes et du marketing.

Chez Toyota Espagne (TES), Agustin Martin, qui cumulait jusqu’ici les responsabilités de président de TES, président de Toyota Connected Europe et vice-président de Toyota Mobility & Connected Car Function au sein de TME, va désormais se concentrer sur ces deux dernières fonctions. La présidence de la filiale espagnole revient désormais à Miguel Carsi, qui était dernièrement directeur général des ventes de Toyota Motor Europe.

Enfin, sur le plan industriel, la responsabilité du site de production turc du groupe change de mains. Actuellement vice-président, Toshihiko Kudo est promu président de Toyota Motor Manufacturing Turkey en remplacement de Hiroshi Kato.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/12/18)
Lire l'article complet
France

Valeo souhaite lancer la fabrication de la e-City en 2019

Valeo est en discussions avec plusieurs constructeurs d’automobiles pour lancer la fabrication de la e-City en 2019 Le modèle électrique à deux...

Valeo est en discussions avec plusieurs constructeurs d’automobiles pour lancer la fabrication de la e-City en 2019. Le modèle électrique à deux places, présenté en janvier dernier au CES de Las Vegas, est équipé d’une batterie de faible tension (48 volts). « Avec l’équivalent de 25 chevaux de puissance, la e-City se faufile partout. Et elle possède suffisamment de reprise pour s’insérer dans le trafic du périphérique sans problème », explique Michel Forissier, patron du pôle recherche et développement de Valeo. « En dehors de son agrément de conduite, [son avantage] est indéniablement le prix. Sur les voitures électriques les plus puissantes, le coût de la batterie peut atteindre 40 % du coût total de fabrication, jusqu’à 20 000 euros pour une Tesla. En réduisant la taille, la puissance et le poids de la batterie, nous réduisons également considérablement le coût de l’ensemble », ajoute-t-il. Un prix de vente autour de 7 500 euros, une fois le bonus écologique de 6 000 euros déduit, serait ainsi envisageable.

Côté performances, la e-City atteint 100 km/h en vitesse de pointe, avec une autonomie de 150 km. « La distance moyenne parcourue par les automobilistes est de 18 km par jour. Et en ville, ça ne dépasse pas quelques kilomètres », indique M. Forissier. « Fini la voiture multi-usage, qui sert aussi bien pour les petits déplacements en ville la semaine que pour aller voir la famille en banlieue le week-end, et partir en vacances à l’autre bout de la France. Il nous faut réinventer la mobilité », conclut-il.

Source : PARISIEN (5/12/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

Volkswagen pourrait assembler des voitures dans des usines de Ford aux USA

Le groupe Volkswagen pourrait assembler des voitures dans des usines de Ford aux Etats-Unis, dans le cadre d'une alliance que les deux groupes...

Le groupe Volkswagen pourrait assembler des voitures dans des usines de Ford aux Etats-Unis, dans le cadre d’une alliance que les deux groupes automobiles sont en train de définir.

En outre, le groupe allemand, qui dispose déjà d’une usine aux Etats-Unis (à Chattanooga), envisage également de construire une deuxième usine dans le pays, a expliqué Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen. Les capacités de production de son usine existante pourraient en outre être augmentées. Une décision pourrait être prise à ce sujet début 2019.

« Nous sommes dans un dialogue et en négociations assez avancées avec Ford Corporation pour vraiment bâtir une alliance automobile mondiale, qui renforcerait aussi le secteur américain », a précisé M. Diess, à la sortie d’une entrevue avec le Président américain Donald Trump à la Maison Blanche.

Initialement, Ford et Volkswagen voulaient former une alliance dans le domaine des véhicules utilitaires, mais les deux groupes ont déclaré envisager d’élargir leur partenariat à d’autres domaines, dont l’électromobilité et potentiellement la production et le partage de plateformes.

Cette collaboration permettra à Volkswagen d’améliorer sa position aux Etats-Unis, et de renforcer celle de Ford en Europe.

M. Diess a précisé que Volkswagen prévoyait de nouvelles déclarations concernant son alliance avec Ford dans le courant du mois de janvier.

Source : REUTERS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/12/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Volkswagen prévoit d’abandonner le moteur à combustion vers 2040

Le groupe Volkswagen prévoit d'abandonner le moteur à combustion vers 2040, afin d'atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat à...

Le groupe Volkswagen prévoit d’abandonner le moteur à combustion vers 2040, afin d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat à l’horizon 2050.

Selon Michael Jost, responsable de la stratégie du groupe Volkswagen, « le dernier lancement d’un produit sur une plateforme traditionnelle aura lieu en 2026 ».

En prenant en compte la durée de développement du modèle, ce dernier véhicule à motorisation « conventionnelle » devrait donc être mis sur le marché au début des années 2030.

En ajoutant la durée de vie moyenne de 7 ans d’un modèle dans le catalogue du groupe Volkswagen, il est possible d’en déduire que le groupe allemand ne commercialisera plus de modèles diesel ou à essence vers 2040, a précisé M. Jost.

Le groupe VW, toujours affecté par le scandale des moteurs truqués, a annoncé mi-novembre qu’il allait investir 44 milliards d’euros dans l’électromobilité et la conduite autonome.

Le groupe allemand propose actuellement 6 modèles électriques et prévoit d’élargir son portefeuille de véhicules électriques à plus de 50 modèles (répartis sur ses différentes marques) d’ici à 2025.

Source : AFP, AUTOMOTIVE NEWS, ZEIT (4/12/18)
Lire l'article complet

Retrouvez toutes les analyses de 14h