Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Etats-Unis

Aux Etats-Unis, l’administrateur de l’EPA a démissionné

L’administrateur de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), Scott Pruitt, a démissionné la semaine dernière sur fond de...

L’administrateur de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), Scott Pruitt, a démissionné la semaine dernière sur fond de scandales mettant en cause son intégrité. Andrew Wheeler, qui était administrateur adjoint de l’EPA, en devient administrateur par intérim.

Climatosceptique notoire, M. Pruitt a œuvré pour détricoter des réglementations environnementales promulguées par ses prédécesseurs. Dans le secteur automobile, il a ordonné un réexamen des normes de consommation et d’émissions des véhicules légers pour la période 2022-2025, fixées pendant que Barack Obama était au pouvoir, en vue de leur assouplissement. Une proposition en ce sens est actuellement examinée par la Maison Blanche.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (5 et 7/7/18)
Lire l'article complet
Russie

AvtoVAZ a accru de 21 % ses ventes de Lada au premier semestre

AvtoVAZ a accru ses ventes de Lada de 21 % au premier semestre, à 169 884 unités, correspondant à une part de marché de plus de 20 % (VP + VUL)...

AvtoVAZ a accru ses ventes de Lada de 21 % au premier semestre, à 169 884 unités, correspondant à une part de marché de plus de 20 % (VP + V.U.L). Sur le seul mois de juin, il a écoulé 31 404 véhicules, en hausse de 14,6 %.

La Lada Vesta a été le modèle du constructeur le plus vendu sur six mois, avec 49 635 unités (+ 43,5 %), mais c’est la Largus qui a affiché la plus forte croissance (+ 53,3 % sur les six mois, à 20 989 unités).

Source : AUTOSTAT (6/7/18)
Lire l'article complet
Chine

BMW envisage d’augmenter ses prix en Chine

BMW envisage d'augmenter ses prix en Chine, en répercussion de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine En effet, le constructeur...

BMW envisage d’augmenter ses prix en Chine, en répercussion de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

En effet, le constructeur est affecté par les taxes chinoises sur les produits américains importés, car il assemble des modèles de la gamme X (véhicules de loisir) dans son usine de Spartanburg, pour ensuite les exporter vers divers marchés, dont la Chine.

L’an dernier, BMW a importé quelque 100 000 véhicules depuis son usine de Spartanburg.

La hausse appropriée est actuellement en train d’être calculée par BMW.

Source : AUTOMOBILWOCHE (07/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

BMW supprime les équipes de nuit à Ratisbonne

BMW a annoncé qu'il allait supprimer les équipes de nuit dans son usine de Ratisbonne à compter du mois d'octobre A cette date, les contrats...

BMW a annoncé qu’il allait supprimer les équipes de nuit dans son usine de Ratisbonne à compter du mois d’octobre. A cette date, les contrats d’environ un millier d’intérimaires et salariés en CDD (contrat à durée déterminée) arriveront à échéance.

L’équipe nocturne (du lundi au samedi) avait été introduite il y a deux ans puis prolongée deux fois, afin de faire face à la demande soutenue pour le X1 puis pour accueillir la production du X2.

Néanmoins, depuis un an, le X1 est également assemblé dans l’usine NedCar au Pays-Bas et les capacités de l’usine de Ratisbonne sont moins utilisées.

L’usine de Ratisbonne compte environ 9 000 salariés en CDI (contrat à durée indéterminée) et produit quelque 338 000 voitures par an. Le site assemble des X1, X2, Série 1, Série 2, Série 3 et Série 4 Cabrio.

Source : AUTOMOBILWOCHE (06/07/18)
Lire l'article complet
France

Citroën propose des lunettes luttant contre le mal des transports

Citroën propose une solution aux personnes souffrant du mal des transports, avec ses lunettes Seetroën Il s’agit d’un dispositif paramédical...

Citroën propose une solution aux personnes souffrant du mal des transports, avec ses lunettes Seetroën. Il s’agit d’un dispositif paramédical breveté et testé, qui reprend la technologie Boarding Ring, développée par une start-up française, consistant à avoir devant chaque oeil un anneau translucide rempli d’un liquide bleu, ainsi que deux autres sur les côtés. Ainsi, le mouvement du liquide des anneaux dans le sens frontal (droite/gauche), mais également dans le sens sagittal (avant/arrière), permet de recréer une ligne d’horizon et ainsi de résoudre le conflit sensoriel à l’origine du mal des transports.

Pour les personnes souffrant de ces maux, il suffit donc de porter les lunettes Seetroën dès les premiers symptômes, et cela pendant 10 à 12 minutes. C’est le temps nécessaire pour permettre à l’esprit de se resynchroniser avec le mouvement perçu par l’oreille interne, alors que les yeux étaient fixés sur un objet immobile, tel un smartphone ou un livre.

Ces lunettes, efficaces pour tout moyen de transport (voiture, bateau, car, avion, etc.), sont en vente sur le site de la boutique lifestyle de Citroën au prix de 99 euros.

Source : LARGUS.FR (5/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Daimler a interrompu les livraisons d’un de ses moteurs pour poids lourds

Daimler a momentanément interrompu les livraisons d'un de ses moteurs pour poids lourds (type OM 501), après avoir observé que - dans certaines...

Daimler a momentanément interrompu les livraisons d’un de ses moteurs pour poids lourds (type OM 501), après avoir observé que – dans certaines conditions de conduite – les émissions de NOx de ce moteur peuvent excéder les limites légales.

Le groupe allemand a précisé avoir informé le KBA (office fédéral des transports) de ce problème le mois dernier et avoir ouvert un dialogue « constructif » avec les autorités.

Les constructeurs allemands font l’objet d’une surveillance intense depuis l’éclatement, en septembre 2015, du scandale des moteurs truqués de Volkswagen.

Daimler e son côté est visé pour son utilisation – insuffisante – de l’additif AdBlue (solution d’urée) dans certains de ses moteurs diesel. Le mois dernier, il est apparu que 774 000 véhicules de la marque Mercedes en Europe étaient dotés d’un logiciel truqueur et le KBA a donc ordonné à Daimler de rappeler 238 000 voitures en Alemagne.

Dans le cas actuel, le logiciel du moteur OM 501 pouvait parfois interrompre l’injection d’AdBlue, entraînant une filtration moins efficace des NOx.

Daimler a précisé que ce logiciel était conçu pour interrompre l’injection d’AdBlue dans des circonstances particulières (notamment l’utilisation de biodiesel). Cela a pour but d’éviter une injection excessive d’AdBlue qui causerait un dégagement d’ammonium, un produit irritant pour les voies respiratoires.

Le moteur concerné était vendu dans des camions de Mercedes-Benz en Europe jusqu’en 2013. Depuis cette date, le moteur n’a plus été vendu qu’en dehors d’Europe.

Source : REUTERS, AUTOMOBILWOCHE (08/07/18)
Lire l'article complet
Japon

De fortes inondations paralysent plusieurs usines de l’Ouest du Japon

Le Japon est touché par de graves inondations depuis trois jours L'Ouest du pays doit faire face à des crues et des glissements de terrain qui ont...

Le Japon est touché par de graves inondations depuis trois jours. L’Ouest du pays doit faire face à des crues et des glissements de terrain qui ont entraîné des dégâts considérables. Plusieurs grandes usines ont dû cesser toute activité. Mazda, Mitsubishi et Daihatsu, notamment, ont fermé plusieurs usines samedi et n’ont pas annoncé de date de reprise de production.

Le Premier ministre Shinzo Abe a sollicité ses principaux ministres pour une réunion de crise à Tokyo. « Les opérations de secours sont maintenues 24 heures sur 24 », a précisé Yoshihide Fujitani, responsable de la gestion des catastrophes de la préfecture d’Hiroshima. « Nous prenons également en charge les personnes évacuées et tentons de remettre en état les infrastructures vitales comme le réseau d’eau et le gaz ».

Côté prévisions, l’agence météorologique du Japon n’est pas très optimiste. L’état d’alerte maximum a été levé partout, mais des avis de niveaux inférieurs sont maintenus. « C’est une situation anormale face à un danger imminent, n’approchez pas les zones à risque, restez vigilants », a insisté un responsable de l’agence, Yasushi Kajiwara. Le gouvernement a mis en place dimanche un « quartier général de gestion de la catastrophe ».

Pour l’économie enfin, les prévisions sont tout aussi sombres. Nombre d’usines (Panasonic, Mitsubishi Motors, Mazda, Dahiatsu) ont été contraintes de stopper leurs chaînes de production, de même que des services comme Amazon.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (8/7/18)
Lire l'article complet
France

Drivy se positionne à son tour pour l’après Autolib’

Drivy compte profiter de la fin d’Autolib’ pour monter en puissance La plateforme d’autopartage a pour ambition de porter sa flotte à 10 000...

Drivy compte profiter de la fin d’Autolib’ pour monter en puissance. La plateforme d’autopartage a pour ambition de porter sa flotte à 10 000 véhicules en libre-service à Paris et en Ile-de-France d’ici à cinq ans. Elle revendique à ce jour 6 000 véhicules disponibles dans la région, dont seulement 1 000 en libre-service.

Pour franchir ce cap des 10 000 véhicules, la start-up compte s’appuyer principalement sur les responsables de flottes. « Aujourd’hui, déjà 500 véhicules dédiés à l’autopartage sont opérés par des entrepreneurs, loueurs ou opérateurs de flottes à Paris sur Drivy. Tous sont équipés de la technologie Drivy Open, qui permet d’ouvrir une voiture directement depuis l’application mobile de la plateforme », assure l’opérateur.

Drivy compte par ailleurs utiliser les bornes de recharge libérées pour mettre en oeuvre un service complémentaire aux transports intra-urbains courts. Dans ce cadre, 500 véhicules électriques intégreront sa plateforme dès fin 2019. « Environ 20 % des usages sur Drivy sont des trajets courts de moins de 100 kilomètres. Pour ceux-ci, le véhicule électrique représente le moyen de transport le plus adapté sur le plan environnemental et économique. Nous projetons donc d’avoir des véhicules électriques à la condition que les bornes de recharge Autolib’ reconditionnées promises par la mairie soient disponibles avant la fin 2018 », explique Quentin Lestavel, directeur France et Belgique de l’entreprise.

Drivy discute enfin avec la Ville pour que des solutions de stationnement pensées pour l’autopartage thermique voient le jour. « Si l’on veut vraiment que les Parisiens puissent se passer de voiture individuelle, il faut répondre à tous les cas d’usage pour lesquels ils achètent une voiture, y compris les trajets plus longs, pour un week-end ou un déplacement professionnel. Aujourd’hui, ces trajets représentent 80 % de la demande sur Drivy, et seul un véhicule thermique convient », assure Paulin Dementhon, président et fondateur de la jeune pousse.

Source : JOURNALAUTO.COM (6/7/18)
Lire l'article complet
Brésil

Forte hausse de la production de véhicules au Brésil en juin

La production de véhicules au Brésil a augmenté de 21,1 % en juin, à 256 305 unités, et de 13,6 % sur les six premiers mois de 2018, à 1 434...

La production de véhicules au Brésil a augmenté de 21,1 % en juin, à 256 305 unités, et de 13,6 % sur les six premiers mois de 2018, à 1 434 506 unités, indique l’ANFAVEA (Association des constructeurs au Brésil).

La production de voitures et de véhicules utilitaires légers, notamment, a progressé de 20,8 % en juin, à 244 726 unités, et de 12,6 % sur six mois, à 1 369 986 unités. La production de camions a quant à elle augmenté de 27 % en juin, à 8 635  unités, et de 37,7 % sur six mois, à 49 587 unités. La production d’autobus a progressé de 31,7 % en juin, à 2 944 unités, et de 49,7 % sur six mois, à 14 933 unités.

Par ailleurs, les exportations de véhicules du Brésil ont reculé de 4,4 % le mois dernier, à 64 910 unités, mais progressent de 0,5 % sur six mois, à 379 001 unités.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAVEA (6/7/18)
Lire l'article complet
Espagne

Gefco et Bergé créent une coentreprise pour développer la logistique des véhicules finis en Espagne

Les deux spécialistes de la logistique automobile Gefco et Bergé annoncent la création d’une coentreprise en Espagne Bergé Gefco ne sera actif...

Les deux spécialistes de la logistique automobile Gefco et Bergé annoncent la création d’une coentreprise en Espagne. Bergé Gefco ne sera actif que dans la logistique des véhicules finis. Si elle reçoit l’approbation des autorités de la concurrence, la coentreprise Bergé Gefco emploiera environ 650 personnes et pourra prendre en charge 1,4 million de véhicules par an, avec plus de 3 millions de m² d’espace de stockage sur dix sites logistiques, 700 camions porte-voitures, 100 wagons et 40 000 m² d’entrepôts-ateliers.

La nouvelle société, détenue à parts égales, sera formée par les divisions de logistique des véhicules finis des deux sociétés en Espagne, à travers les activités de Gefco Spain FVL (Finished Vehicles Logistics) et Bergé Automotive Logistics (BAL). L’opération est soumise à l’approbation de la Commission européenne.

En s’appuyant sur l’expertise et les ressources des sociétés mères, Bergé Gefco deviendra un nouveau leader dynamique sur le marché des véhicules finis et créera de la valeur pour les clients, les partenaires et les employés. La société concentrera ses activités sur le marché espagnol et aidera les deux partenaires à développer leurs réseaux internationaux sur d’autres marchés.

« Nous sommes très heureux de créer une coentreprise avec Bergé. Notre partenariat va nous permettre d’offrir une gamme élargie de services de haute qualité au bénéfice de nos clients, partenaires et collaborateurs », souligne Luc Nadal, président du directoire de Gefco. « La nouvelle société sera bien positionnée pour anticiper l’évolution des besoins dans le secteur automobile et nous sommes impatients de combiner nos ressources pour stimuler l’innovation ».

« L’engagement de Bergé à travailler en partenariat avec Gefco, leader mondial de la logistique industrielle, renforcera définitivement notre leadership dans la logistique des véhicules en Espagne. Nous sommes convaincus que la mise en commun de nos connaissances et de notre expérience dans ce segment améliorera notre offre de services et stimulera la croissance des entreprises », a commenté Jaime Gorbeña, président de Bergé.

Source : EL MUNDO (3/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Grammer se prononce en faveur de l’acquisition par Ningbo Jifeng

Le directoire et le conseil de surveillance de l'équipementier allemand Grammer se sont prononcés en faveur de l'offre de reprise déposée par...

Le directoire et le conseil de surveillance de l’équipementier allemand Grammer se sont prononcés en faveur de l’offre de reprise déposée par l’équipementier chinois Ningbo Jifeng.

Grammer estime que les engagements de Ningbo Jifeng concernant l’emploi, l’indépendance de l’entreprise et le maintien des sites et de la marque sont des signes positifs.

L’offre de reprise de l’équipementier chinois court jusqu’au 23 juillet.

Actuellement, Ningbo Jifeng détient déjà 26 % de Grammer.

Source : AUTOMOBILWOCHE (06/07/18)
Lire l'article complet
Chine

Guerre commerciale avec les Etats-Unis : la Chine a appliqué des mesures de représailles

Après que le gouvernement américain a annoncé qu'il imposerait désormais des taxes douanières sur 34 milliards de dollars de produits importés...

Après que le gouvernement américain a annoncé qu’il imposerait désormais des taxes douanières sur 34 milliards de dollars de produits importés depuis la Chine, le gouvernement chinois a – en représailles – annoncé qu’il augmentait ses taxes à l’importation sur 34 milliards de dollars de produits américains.

Les 818 produits américains concernés (ce qui inclut les véhicules légers) seront désormais taxés à 40 % (contre 15 % précédemment).

Par ailleurs, étant donné que la Chine importe presque 4 fois moins qu’elle n’exporte de produits vers les Etats-Unis, les droits de douane pourraient ne pas être suffisants pour contrer les mesures américaines.

La Chine pourrait donc décider de pénaliser les entreprises américaines présentes en Chine via un arsenal de mesures (contrôles sanitaire, sécuritaires et fiscaux, boycott, etc.). Le secteur automobile est déjà dans le collimateur du gouvernement chinois depuis mai (avec notamment davantage d’inspections).

Pékin pourrait également s’attaquer à l’image des entreprises américaines, ce qui par le passé a pu conduire à des baisses de ventes de 50 % pour les constructeurs coréens par exemple.

La Chine pourrait également déconseiller à ses ressortissants de partir en voyage aux Etats-Unis. Or, le tourisme représente l’équivalent – en montant – des importations chinoises d’avions américains.

Toutes ces mesures pourraient entraîner une réelle guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.Selon un porte-parole du Ministère chinois du Commerce, les Etats-Unis auraient initié « la plus importante guerre commerciale de l’histoire de l’économie mondiale ». Le Premier Ministre chinois Li Keqiang, a regretté cette escalade, estimant qu’une guerre commerciale n’était « jamais une solution » et qu’il n’y aurait pas de gagnants dans cette situation.

Les constructeurs allemands s’attendent à subir un important impact suite à ces mesures de représailles. En effet, pour BMW et Daimler, en particulier, les échanges commerciaux vont être de plus en plus compliqués. Ces deux constructeurs produisent des véhicules de loisir dans leurs usines américaines, pour ensuite les exporter, notamment vers la Chine. Ils seront donc affectés par les représailles chinoises.

Cela s’ajouterait aux taxes douanières que les Etats-Unis veulent également mettre en place contre les exportations européennes.

Etant donné que l’industrie automobile allemande serait particulièrement impactée, la Chine cherche du soutien après de l’Allemagne. Le gouvernement chinois pourrait notamment offrir de meilleures opportunités de développement pour les entreprises allemandes en Chine.

Source : BLOOMBERG, AUTOMOTIVE NEWS CHINA, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL (06/07/18), ZEIT (06 et 07/07/18), AFP (07/07/18), SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (06 et 09/07/18)
Lire l'article complet
Corée du Sud

Hyundai Mobis augmente ses investissements dans la R&D

L'équipementier coréen Hyundai Mobis a annoncé qu’il investirait 10 % du chiffre d’affaires provenant de la vente de ses composants clés dans...

L’équipementier coréen Hyundai Mobis a annoncé qu’il investirait 10 % du chiffre d’affaires provenant de la vente de ses composants clés dans des activités de recherche-développement à l’horizon 2021, contre 7 % actuellement.

La vente de ces équipements représente un revenu annuel d’environ 10 000 milliards de wons (7,64 milliards d’euros), a indiqué un porte-parole de l’entreprise.

 

Source : YONHAP (5/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

L’adaptation au cycle WLTP pourrait prendre plus longtemps que prévu pour Volkswagen

L'adaptation au cycle WLTP pourrait prendre plus longtemps que prévu pour Volkswagen "Ce sujet va nous occuper pendant quelques mois, avant que nous...

L’adaptation au cycle WLTP pourrait prendre plus longtemps que prévu pour Volkswagen. « Ce sujet va nous occuper pendant quelques mois, avant que nous puissions retrouver une production normale dans les usines », a déclaré le président du groupe allemand, Herbert Diess.

Le nouveau cycle de test WLTP entrera en vigueur le 1er septembre. Tous les modèles de Volkswagen ne sont pas encore adaptés à ce cycle et devront être homologués. Craignant des goulets d’étranglement dans les organismes d’homologation, Volkswagen va devoir stocker des véhicules en attente de leur homologation. Pour éviter des stocks trop importants, le cosntructeur prévoit des jours chômés dans ses usines.

Ces journées d’arrêt de la production devraient débuter après la pause estivale (en août).

Le président du comité d’entreprise de Volkswagen, Bernd Osterloh, a confirmé que l’entreprise entrerait dans une période d’incertitude après l’été. Il s’attend à des arrêts de production durant l’ensemble du troisième trimestre.

Source : AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (08/07/18)
Lire l'article complet
Roumanie

L’usine Dacia de Pitesti a produit 314 000 véhicules en 2017

L'usine Dacia de Pitesti, située à une centaine de kilomètres de Bucarest, tourne à plein régime « Une voiture toutes les 54 secondes »,...

L’usine Dacia de Pitesti, située à une centaine de kilomètres de Bucarest, tourne à plein régime. « Une voiture toutes les 54 secondes », souligne Christophe Dridi, directeur du site. Forte d’une production de 313 900 véhicules l’an dernier, l’usine historique de Dacia profite à fond du succès  du nouveau Duster, lancé début 2018.

Pour ce nouveau véhicule d’importance cruciale, Renault a choisi de s’appuyer sur ses bases roumaines : non seulement le nouveau Duster est intégralement produit à Pitesti, mais il a aussi été développé par les ingénieurs basés dans le centre de design, à Bucarest, et dans le centre technique de Titu , à mi-chemin entre les deux. « C’était tout naturel, compte tenu de l’historique et de l’expérience du pays : la Roumanie est devenue le centre névralgique de Renault pour ‘Global Access’ », explique Sylvain Coursimault, directeur du marketing de la gamme.

En vingt ans, Renault a investi 2,8 milliards d’euros dans le pays, dont 2,2 milliards à Pitesti – le site accueille aussi une usine de pièces mécaniques (moteurs, boîtes de vitesses), ainsi qu’une plateforme logistique, la plus grande du constructeur dans le monde.

Le  succès de la Logan, puis de la Sandero et du Duster, a redonné leur fierté aux 17 700 salariés de Renault dans le pays, dont 14 000 à Pitesti : avec 5 millions de véhicules vendus depuis 2004, Dacia est devenu un succès envié. « C’est la success story la plus importante de Roumanie. Elle a montré qu’on était capable de faire de la qualité, tout en étant compétitifs », explique Ionut Gheorghe, directeur commercial de Dacia. Avec 37 % du marché local (dont 29 % pour Dacia et 8 % pour Renault), le groupe au losange est la première entreprise de Roumanie par le chiffre d’affaires. Il représente à lui seul 3 % du PIB et 8 % des exportations du pays : 93 % de la production de Pitesti est destinée à l’étranger.

Même si les salaires ont sensiblement augmenté ces dernières années (+ 50 % depuis 2012, selon Eurostat), la plateforme industrielle de Pitesti reste adaptée au concept « global access » : des véhicules simples et robustes, vendus au juste prix. Le coût horaire dans l’industrie y restait en 2017 sept fois inférieur à celui de la France. A en croire les dirigeants de Dacia, elle ne souffre pas non plus de la  concurrence de l’usine de Tanger inaugurée en 2012, où le coût salarial est pourtant deux fois plus bas. « Les salaires ne constituent qu’une partie du prix de revient d’une voiture. Et il faut tenir compte des coûts logistiques », souligne M. Coursimault. Approvisionné à plus de 90 % par des sous-traitants basés dans la région, le site a subi une  cure de jouvence, accélérée par l’arrivée du nouveau Duster et peut-être aussi par les grèves salariales des dernières années : de nombreuses opérations sont désormais assurées par 800 robots.

Source : ECHOS (9/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

La Deutsche Post va livrer 300 Streetscooter à Innogy

La Deutsche Post va livrer 300 fourgons électriques Streetscooter à Westnetz, une filiale de la société Innogy, et ce d'ici à 2022 Les...

La Deutsche Post va livrer 300 fourgons électriques Streetscooter à Westnetz, une filiale de la société Innogy, et ce d’ici à 2022.

Les fourgons Streetscooter qui seront livrés à Westnetz seront modifiés, notamment avec des motorisations à l’hydrogène, plutôt qu’ à batteries. Ce changement de motorisation permettra d’offrir des véhicules avec une plus grande autonomie. En effet, Westnetz gère un réseau de distribution d’électricité en Allemagne et les réparateurs et agents doivent parfois sillonner des moyennes et longues distances pour leur interventions (contrairement aux Streetscooter utilisés par la Poste, qui circulent en ville et réalisent de courtes distances avec des arrêts fréquents).

Source : AUTOMOBILWOCHE (06/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Le FDP appelle à la création d’un fonds pour les diesel Euro 5

Le parti allemand FDP (parti libéral) appelle à la création d'un fonds qui permettrait de financer des remises aux normes via une réparation...

Le parti allemand FDP (parti libéral) appelle à la création d’un fonds qui permettrait de financer des remises aux normes via une réparation mécanique (et non via une simple mise à jour logicielle) des véhicules diesel satisfaisant à la norme Euro 5.

Il s’agirait d’une mesure similaire au fonds mis en place pour contribuer au financement de l’installation de filtres à particules.

L’industrie automobile allemand devrait contribuer à alimenter cet éventuel fonds.

Économiquement, une telle solution ne pourrait être viable que pour les diesel Euro 5, mais pas pour les diesel plus anciens (jusqu’à la norme Euro 4).

Toutefois, la solution mécanique reste décriée, la plupart des acteurs préférant une remise aux normes via une mise à jour logicielle uniquement.

Source : AUTOMOBILWOCHE (08/07/08)
Lire l'article complet
Brésil

Le marché brésilien a progressé de 3,6 % en juin

Les ventes de véhicules au Brésil ont augmenté de 3,6 % en juin, à 201 982 unités, portant le volume pour les six premiers mois de 2018 à 21...

Les ventes de véhicules au Brésil ont augmenté de 3,6 % en juin, à 201 982 unités, portant le volume pour les six premiers mois de 2018 à 21 166 754 unités, en hausse de 14,4 %, indique l’Anfavea (Association des constructeurs au Brésil).

Par segments, les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers ont progressé de 3,1 % le mois dernier, à 195 370 unités, et 13,7 % sur six mois, à 1 129 156 unités. Les ventes de camions ont fait un bond de 35,2 % en juin, à 5 703 unités, et de 49,3 % sur six mois, à 32 025 unités. En revanche, les ventes d’autobus ont chuté de 27,5 % en juin, à 909 unités, mais augmentent de 13,8 % sur six mois, à 5 573 unités.

General Motors a dominé le marché brésilien des véhicules légers en juin, avec 32 429 véhicules écoulés, suivi de Volkswagen (28 922), de Fiat (27 430), de Renault (19 900), de Ford (18 750), de Hyundai (14 393), et de Toyota (14 271).

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAVEA (6/7/18)
Lire l'article complet
France

Le marché de l’électrique a augmenté de 15,5 % au premier semestre

En juin, les immatriculations de voitures particulières ont progressé de 11,9 %, à 3 240 unités La Renault Zoé a dominé le marché avec...

En juin, les immatriculations de voitures particulières ont progressé de 11,9 %, à 3 240 unités. La Renault Zoé a dominé le marché avec 1 928 immatriculations (+ 2,4 %), devant la Nissan Leaf (469 unités), la BMW i3 (182 unités), la Tesla Model S (103 unités) et la Smart Fortwo (95 unités).

Les utilitaires électriques ont également apporté leur contribution avec 857 immatriculations le mois dernier, en hausse de 60,8 %. Les ventes de Renault Kangoo Z.E. ont bondi de 305 %, à 466 unités. Le modèle a largement devancé le Nissan e-NV200 (101 unités) et la Renault Zoé en variante utilitaire (73 unités).

Les résultats cumulés du premier semestre sont également encourageants pour les acteurs de la mobilité électrique. Les immatriculations de VP et VUL se sont élevées à 18 670 unités, en hausse de 15,5 %. Les voitures particulières ont frôlé les 15 000 immatriculations (+ 10,6 %) en dépit d’une baisse de régime de la Renault Zoé (8 007 unités, – 13,4 %). La croissance du marché des VP est à mettre au crédit de la nouvelle Nissan Leaf, qui pointe d’ores et déjà à près de 2 200 exemplaires vendus. La troisième force est la BMW i3 avec 1 258 unités, dont 614 pour la version avec prolongateur d’autonomie.

Du côté des VUL, la tendance est également positive avec 3 675 immatriculations sur six mois (+ 41 %). Le Renault Kangoo Z.E. cumule à lui seul 1 836 unités (+ 111,3 %). Il devance le Peugeot Partner (431 unités, +19,7 %) et la Renault Zoé utilitaire (363 unités, +16,7 %).

Source : JOURNALAUTO.COM (6/7/18)
Lire l'article complet
France

Les ventes de Dacia Duster ont progressé de 30 % au premier semestre

Lancé en Europe au début de l'année, le nouveau Dacia Duster a trouvé son public Il s'est vendu à 25 614 unités sur les six premiers mois de...

Lancé en Europe au début de l’année, le nouveau Dacia Duster a trouvé son public. Il s’est vendu à 25 614 unités sur les six premiers mois de 2018 dans l’Hexagone, en hausse de 27 % par rapport à la même période de l’année précédente. D’après Les Echos, en comptant l’ancien modèle (encore vendu dans certains pays), les chiffres provisoires de ventes du Duster dans le monde (sous la marque Dacia) se sont établis à 116 400 unités (dont 77 400 pour le nouveau modèle) sur les six premiers mois de l’année, représentant une croissance de près de 30 %. « Il occupe déjà le deuxième rang des ventes de SUV aux particuliers en Europe », se félicitait mi-juin Sylvain Coursimault, directeur du marketing de la gamme « global access » de Renault, lors d’un déplacement pour la presse en Roumanie – où le Duster est fabriqué.

Un résultat d’autant plus remarquable que l’ancien modèle, même en fin de vie, se vendait encore bien l’an dernier. « Renault a réussi à faire de Dacia la seule marque proposant une technologie avancée à prix réduit : un positionnement qui reste sans concurrence », relève Xavier Caroën, analyste chez Bryan Garnier. Conçu selon les  recettes qui ont fait le succès de Dacia ( des véhicules dotés de « l’essentiel à moindre coût »), ce véhicule de loisir urbain s’est vendu à plus d’un million d’unités sous la marque Dacia depuis son lancement. « Nous bénéficions de la vogue de l’achat malin, emblématique de ces consommateurs qui renoncent au ‘toujours plus’ », explique M. Coursimault.

Cette bonne performance était d’autant plus importante pour Renault que  le nouveau Duster est le seul lancement d’envergure du groupe cette année : les remplaçantes des actuelles Renault Clio, Dacia Sandero et Dacia Logan ne sont pas attendues avant 2019, voire 2020. En outre, malgré son prix serré (moins de 12 000 euros pour l’entrée de gamme, soit le même prix que l’ancien modèle malgré des améliorations notables), le nouveau Duster devrait rester l’un des véhicules les plus rentables du groupe. « Nous estimons sa marge comprise entre 10 et 15 % », indique M. Caroën. « Il n’est pas exclu qu’elle se trouve un peu sous pression avec le surcoût lié aux nouvelles contraintes environnementales. Mais globalement, le véhicule bénéficie d’un taux d’options assez élevé, d’une politique excluant les remises commerciales, et d’économies d’échelle liées aux volumes », précise-t-il. D’autant plus que le Duster est aussi vendu dans certains pays (Inde, Russie, Amérique du Sud, etc.) sous la marque Renault : au total, il s’en est écoulé près de 144 000 unités sur les cinq premiers mois de 2018. En 2017, le Duster se plaçait sur la cinquième marche du podium des ventes du groupe (derrière les Sandero, Clio, Logan et Mégane), avec 324 000 immatriculations.

Source : ECHOS (9/7/18)
Lire l'article complet
Chine

Les ventes de Ford en Chine ont plongé en juin

Ford a fait état d'une baisse de 38 % de ses ventes en Chine au mois de juin, à 62 057 unités, et de 25 % au premier semestre, à 400 443...

Ford a fait état d’une baisse de 38 % de ses ventes en Chine au mois de juin, à 62 057 unités, et de 25 % au premier semestre, à 400 443 unités.

« Nous savions que ce serait une année difficile pour nous compte tenu de notre cycle produits », a rappelé Peter Fleet, responsable des activités de Ford en Asie-Pacifique.

Le constructeur, pénalisé par une pénurie de nouveaux modèles, a subi un recul de 6 % de ses ventes sur le marché chinois en 2017. M. Fleet avait  indiqué précédemment qu’un rebond des ventes était peu probable avant 2019, lorsque de nouveaux modèles seront disponibles en quantités suffisamment importantes. Des versions remodelées des Ford Focus et Escort et des Lincoln MKC et Nautilus sont attendues dans les concessions cette année.

La marque Lincoln a vendu 4 350 véhicules sur le marché chinois le mois dernier (+12 %) et 24 314 au premier semestre (+ 4 %).

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (6/7/18)
Lire l'article complet
Espagne

Les ventes de V.U.L en Espagne ont progressé de 11,3 % en juin

Les ventes de véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) en Espagne ont augmenté de 11,3 % en juin, à 21 171 unités, portant le volume...

Les ventes de véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) en Espagne ont augmenté de 11,3 % en juin, à 21 171 unités, portant le volume pour les six premiers mois de 2018 à 113 149 unités, en hausse de 11,6 %, indiquent les associations du secteur (ANFAC et Faconauto notamment).

Par catégories, les ventes de fourgonnettes, de pick-ups et de dérivés de voitures ont progressé de 8,3 % en juin, à 12 304 unités, et de 10,2 % sur six mois, à 68 754 unités. Les ventes de fourgons, camions/châssis légers ont quant à elles augmenté de 15,7 % en juin, à 8 867 unités, et de 13,8 % sur six mois, à 44 395 unités.

Source : COMMUNIQUE ANFAC (6/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Nominations au sein de Continental

Christian Koetz, responsable de la division Remplacement des pneumatiques tourisme et utilitaires légers pour la région EMEA (Europe, Moyen-Orient,...

Christian Koetz, responsable de la division Remplacement des pneumatiques tourisme et utilitaires légers pour la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), a été nommé à la tête de la division CVT (pneus pour véhicules industriels).

Il remplace Andreas Esser, qui lui s’est vu confier la direction commerciale Pneus poids lourds pour la région Asie-Pacifique.

Enfin, Philipp von Hirschheydt, jusqu’alors responsable de la division Remplacement des pneumatiques tourisme et utilitaires légers pour l’Asie-Pacifique, a été promu à la tête de la division Remplacement des pneumatiques tourisme et utilitaires légers pour la région EMEA, succédant ainsi à M. Koetz.

M. von Hirschheydt est remplacé dans ses précédentes fonctions par Ferdinand Hoyos, anciennement directeur général de la région Andina (Venezuela, Colombie, Pérou, Bolivie, Chili et Equateur).

Source : JOURNALAUTO.COM (06/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Opel et l’IG Metall ont conclu un nouvel accord collectif

Opel et le syndicat IG Metall ont conclu un nouvel accord collectif, qui sera valable jusqu'en juillet 2023 Les termes de cet accord incluent...

Opel et le syndicat IG Metall ont conclu un nouvel accord collectif, qui sera valable jusqu’en juillet 2023.

Les termes de cet accord incluent notamment des mesures de protection de l’emploi et des investissements pour l’instant non spécifiés en Allemagne.

En outre, les engagements en termes d’emploi pris par Opel lorsqu’il était sous le giron de General Motors seront remplacés.

La réduction d’effectif prévue restera limitée à 3 700 postes (comme convenu en mai) ; les quelque 15 000 postes restant sont donc garantis jusqu’en 2023.

Opel dispose de 5 usines en Allemagne (Rüsselsheim, Eisenach, Kaiserslautern, Bochum et Dudenhofen) ; des investissements et des projets sont prévus pour ces sites.

Source : REUTERS, AUTOMOBILWOCHE (06/07/18)
Lire l'article complet
Chine

Pékin a autorisé Daimler à tester ses véhicules autonomes

La ville de Pékin a autorisé Daimler à tester ses véhicules autonomes (de Niveau 4) en conditions réelles Il s'agit du premier constructeur...

La ville de Pékin a autorisé Daimler à tester ses véhicules autonomes (de Niveau 4) en conditions réelles. Il s’agit du premier constructeur international à obtenir cette licence.

En effet, jusqu’à présent, seules des entreprises locales (dont le groupe Internet Baidu, le constructeur SAIC ou encore la start-up NIO), avaient reçu l’aval du gouvernement municipal de Pékin pour tester des véhicules autonomes sur des routes ouvertes, dans un périmètre limité.

Pour obtenir le feu vert des autorités pékinoises, Daimler a précisé que ses véhicules – dotés d’applications techniques issues de la plateforme Baidu Apollo – avaient déjà été préalablement testés dans la Zone Pilote Nationale (à Pékin et dans le Hebei).

Ces essais de véhicules autonomes s’intègrent dans la stratégie CASE (Connected, Autonomous, Shared, Electric – ou connecté, autonome, partagé et électrique) du groupe Daimler.

Source : REUTERS, AUTOMOBILWOCHE, GASGOO.COM (06/07/18)
Lire l'article complet
France

Toutes les voitures du monde » dans l’Auto-Journal

L’Auto-Journal publie un numéro spécial présentant « Toutes les voitures du monde », ce qui représente 4 000 modèles passés à la loupe sur...

L’Auto-Journal publie un numéro spécial présentant « Toutes les voitures du monde », ce qui représente 4 000 modèles passés à la loupe sur 404 pages (prix, équipements, options et fiches techniques).

Source : L’AUTO-JOURNAL (5/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Volkswagen a subi une défaite juridique

La Cour Constitutionnelle de Karlsruhe a jugé que les documents et preuves saisies par les enquêteurs du parquet de Munich lors d'une perquisition...

La Cour Constitutionnelle de Karlsruhe a jugé que les documents et preuves saisies par les enquêteurs du parquet de Munich lors d’une perquisition chez Jones Day, le cabinet d’avocats embauché par Volkswagen pour enquêter sur le scandale des moteurs truqués, étaient recevables.

Volkswagen avait déposé une requête pour que ces documents soient couverts par le privilège avocat-client et ne puissent donc pas être utilisés dans l’enquête menée par le parquet de Munich.

Volkswagen avait déjà déposé une requête auprès du tribunal de Munich pour rejeter les documents perquisitionnés dans les bureaux et usines d’Audi en mars 2017, estimant que ces perquisitions avaient été justifiées par des documents trouvés au cabinet Jones Day, documents protégés par le secret professionnel. Cette demande avait également été rejetée.

Enfin, le cabinet Jones Day avait de son côté déposé une plainte pour s’opposer aux perquisitions et pour demander la non-recevabilité des documents saisis. Cette plainte a été elle aussi rejetée.

Le tribunal de Munich pourra donc utiliser toutes les preuves trouvées au cabinet Jones Day, mais aussi dans les bureaux et usines d’Audi.

Source : BLOOMBERG, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (06/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Volkswagen a vendu 534 000 voitures en juin

La marque Volkswagen a vendu 534 000 voitures en juin (+ 4,2 %) et 3 118 700 unités au cours du premier semestre (+ 6,3 %) Jürgen Stackmann,...

La marque Volkswagen a vendu 534 000 voitures en juin (+ 4,2 %) et 3 118 700 unités au cours du premier semestre (+ 6,3 %).

Jürgen Stackmann, responsable des ventes de Volkswagen, s’est félicité de ce bon premier semestre, mais a souligné que le passage au cycle WLTP annoncé un second semestre plus difficile.

Dans le détail, au mois de juin, la marque VW a vendu 187 300 voitures en Europe (+ 14,5 %), dont 160 600 unités en Europe de l’Ouest (+ 14,1 %) et 26 700 unités en Europe centrale et orientale (+ 16,8 %, avec une hausse de 21,4 % en Russie, à 8 900 unités). En Amérique du Nord, la marque a écoulé 47 700 unités (- 4,8 %), dont 28 900 unités aux Etats-Unis (+ 5,7 %). En Amérique du Sud, ses ventes ont progressé de 11,8 % (à 38 900 unités), notamment grâce à une hausse de 27,9 % au Brésil (à 27 400 unités). Dans la région Asie-Pacifique, les ventes mensuelles de Volkswagen ont reculé de 0,9 %, à 246 300 unités, dont 228 500 unités sur le seul marché chinois (- 1,7 %).

Au cours du premier semestre, la marque VW a vendu 967 000 voitures en Europe (+ 8,7 %), dont 827 000 unités en Europe de l’Ouest (+ 8,3 %) et 140 000 unités en Europe centrale et orientale (+ 11,3 %, avec une hausse de 21,5 % en Russie, à 48 200 unités). En Amérique du Nord, la marque a écoulé 277 300 unités (- 0,7 %), dont 172 900 unités aux Etats-Unis (+ 7,2 %). En Amérique du Sud, ses ventes ont progressé de 11,3 % (à 224 000 unités), notamment grâce à une hausse de 20,0 % au Brésil (à 145 900 unités). Enfin, dans la région Asie-Pacifique, les ventes mensuelles de Volkswagen ont augmenté de 6,0 %, à 1 569 000 unités, dont 1 483 200 unités sur le seul marché chinois (+ 6,3 %).

Source : AUTOMOBILWOCHE (06/07/18), COMMUNIQUE VOLKSWAGEN
Lire l'article complet
Suède

Volvo Cars a vendu 64 058 voitures en juin

Le constructeur suédois Volvo Cars a vendu 64 058 voitures en juin (+ 18 %) et 317 639 unités sur 6 mois (+ 14 %) Au cours du premier semestre,...

Le constructeur suédois Volvo Cars a vendu 64 058 voitures en juin (+ 18 %) et 317 639 unités sur 6 mois (+ 14 %).

Au cours du premier semestre, Volvo Cars a ainsi enregistré un volume de ventes record. De ce fait, le constructeur s’est dit en bonne voie pour réaliser des ventes record sur l’ensemble de l’année 2018.

Il s’agirait alors de la cinquième année consécutive de ventes record pour Volvo Cars.

Aux Etats-Unis, Volvo Cars a vu ses ventes bondir de 35 % le mois dernier, portées par la demande poru les XC60 et XC90.

En Chine, la marque suédoise a progressé de 16 % en juin.

De plus, les ventes de Volvo Cars en Europe ont augmenté de 11 % en Europe le mois dernier.

Par ailleurs, Volvo Cars a signalé que la guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine pourrait le dissuader de créer jusqu’à 4 000 emplois supplémentaires dans son usine de Caroline du Sud (ouverte le mois dernier).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/07/18)
Lire l'article complet

Retrouvez toutes les analyses de 14h