Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
France

90 000 demandes de primes à la conversion enregistrées en six mois

La prime à la conversion qui vise à encourager les automobilistes à échanger leurs vieux véhicules polluants contre des voitures plus propres a...

La prime à la conversion qui vise à encourager les automobilistes à échanger leurs vieux véhicules polluants contre des voitures plus propres a séduit 90 000 personnes en six mois, a indiqué le 3 juillet le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. Instauré depuis le 1er janvier, ce dispositif prévoit le versement d’une prime de 1 000 euros (2 000 euros pour les ménages non imposables) pour la mise au rebut de véhicules diesel d’avant 2001 (et d’avant 2006 pour les ménages non imposables) et de véhicules à essence d’avant 1997. La prime est portée à 2 500 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf.

« 90 000 Français ont déjà demandé à bénéficier de ce dispositif, dont 70 % sont des ménages modestes », a affirmé le ministre à l’Assemblée nationale en réponse à une question de Gilles Carrez (LR), alors que le gouvernement s’est fixé un objectif de 100 000 primes par an. Le dispositif semble ainsi monter en puissance, étant donné qu’entre janvier et mi-mai, 45 000 demandes de primes avaient été enregistrées, selon le ministère.

Ce dispositif « a tellement bien marché que nous avons explosé […] tous les objectifs », s’est félicité M. Hulot, interrogé sur l’impact pour les ménages de l’augmentation des prix des carburants ces derniers mois sous le double effet de la remontée des prix du pétrole et de la fiscalité.

Source : AFP (3/7/18)
Lire l'article complet
France

Bilan 2017 des sociétés d’autoroutes en 10 chiffres-clés

L'Asfa (Association des sociétés françaises d'autoroutes) vient de publier ses « chiffres-clés » Ce document de référence donne, pour...

L’Asfa (Association des sociétés françaises d’autoroutes) vient de publier ses « chiffres-clés ». Ce document de référence donne, pour l’année 2017, une vision synthétique de l’activité du secteur autoroutier. On apprend notamment que le trafic est en légère hausse (+ 0,9 % pour les véhicules légers, qui représentent 85 % du trafic, et + 4,4 % pour les poids-lourds, 15 % du trafic). Le trajet moyen est de 60,4 kilomètres.

L’Asfa annonce que son réseau est 5 fois plus sûr que le réseau routier national. En 2017, 150 accidents mortels ont été enregistrés. Les sociétés d’autoroutes déplorent que leurs équipes de sécurité (459 000 interventions en 2017) aient été victimes de 187 accidents (+ 50,8 %), provoquant un décès et 15 blessés.

Parmi ses chiffres-clés, l’Asfa annonce plus de 7,5 millions d’abonnés au service de télépéage (Liber-t) pour les véhicules légers et près de 815 000 abonnés pour les poids-lourds. Le réseau autoroutier compte désormais 79 parkings de covoiturage (5 102 places) et 201 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. Le réseau concédé est long de 9 158 kilomètres, et est construit à 74 % en 2×2 voies.

Les sociétés autoroutières ont réalisé un chiffre d’affaires de 10,17 milliards d’euros en 2017 et ont investi 1,49 milliard (+ 15 %). Rappelons qu’en février 2018, les tarifs des péages d’autoroutes ont subi une hausse allant jusqu’à + 2,04 % (suivant les réseaux).

Source : AUTOPLUS.FR (3/7/18)
Lire l'article complet
Chine

Byton et FAW ont signé un accord de coopération stratégique

Les constructeurs chinois Byton et FAW ont signé un accord de coopération stratégique le 2 juillet Cet accord vise à accélérer le déploiement...

Les constructeurs chinois Byton et FAW ont signé un accord de coopération stratégique le 2 juillet. Cet accord vise à accélérer le déploiement de véhicules à énergies alternatives.

Les deux entreprises espèrent que leur coopération créera des synergies dans différents domaines (technologies, investissements, acquisitions de participation, approvisionnement, etc.).

Byton s’est réjoui de cette coopération avec le groupe FAW, qui devrait l’aider à réaliser ses objectifs en termes de production de masse.

Source : GASGOO.COM (03/07/18)
Lire l'article complet
France

CityMakers saison 2, l’open innovation au service de la mobilité urbaine de demain

Après une première édition couronnée de succès, Numa annonce la deuxième saison de CityMakers, programme d’open innovation qui invente la...

Après une première édition couronnée de succès, Numa annonce la deuxième saison de CityMakers, programme d’open innovation qui invente la mobilité urbaine de demain. Cette initiative favorise les partenariats public-privé autour des grands enjeux futurs de mobilité urbaine. Le programme réunit cette année Europcar Mobility Group, le groupe Renault, la Maif, Nissan, RCI Bank and Services (et ses startups Karhoo, Marcel et Yuso), Shell et la Ville de Paris. Les partenaires de CityMakers saison 2 ont identifié six challenges : comment donner confiance aux parisiens pour que les mobilités, autres que transports en commun et voiture individuelle, deviennent des options du quotidien ? ; comment améliorer les politiques de mobilité par l’analyse des flux de véhicules dans la ville ? ; comment garantir aux chauffeurs la recharge de leur véhicule électrique ? ; comment évaluer la valeur de la recharge dynamique comme alternative aux bornes de recharge ? ; comment fournir une meilleure expérience de recharge de véhicule pour les professionnels de la mobilité ? ; comment permettre aux usagers des transports publics de zones mal desservies d’optimiser leurs voyages quotidiens domicile/travail via un service de transport à la demande ?

Les équipes cherchent des startups, chercheurs et entreprises pour compléter les groupes de travail par leurs expertises et leurs technologies. Ils peuvent présenter leur candidature aux challenges jusqu’au 27 août via le site citymakers.io. Les candidats sélectionnés rejoindront les équipes de travail des challenges. Les résultats seront présentés au grand public le 31 janvier 2019 lors du DemoDay CityMakers. Cet évènement clôturera la saison 2.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (3/7/18)
Lire l'article complet
France

E4V crée une usine de batteries pour V.E. dans la Sarthe

E4V accélère sur le marché du véhicule électrique La PME du Mans va se doter d'une usine de plus de 3 000 mètres carrés à proximité de ses...

E4V accélère sur le marché du véhicule électrique. La PME du Mans va se doter d’une usine de plus de 3 000 mètres carrés à proximité de ses ateliers actuels, saturés. L’investissement sera porté par la société immobilière Dimob. « Nous préférons investir nos ressources propres sur l’innovation et notre croissance », indique Denys Gounot, fondateur de cette entreprise. Dès sa création en 2010, cet outsider de la traction électrique a misé sur une technologie de batterie  lithium-phosphate de fer, par opposition à la technologie nickel-cobalt-manganèse occupant une part importante du marché automobile.

Au Mans, où elle emploie désormais 80 salariés, E4V assure l’intégration des cellules électrochimiques venant d’un partenaire en Asie. Le site assure la « mise en batterie », l’intégration de l’électronique et la carte électronique de surveillance (BMS ou Battery Management System). « Nous développons le soft, les algorithmes, le dessin de la carte que nous sous-traitons », explique M. Gounot. Le processus s’achève par les tests et la validation du produit, principalement sur des applications de niche. L’entreprise, qui a fabriqué près de 5 000 batteries l’an dernier, équipe en particulier les tricycles et quadricycles de La Poste, les véhicules sans permis d’Aixam, les petits utilitaires urbains Goupil et les fourgons de 3,5 tonnes Electron II de  Gruau .

E4V a réalisé un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros en 2017 multiplié par six en quatre ans et Denys Gounot vise 30 millions en 2019. Univers VE, holding de E4V détient également  Helem. Cette filiale, établie à Auch (Gers), entre en phase industrielle avec 45 salariés et devrait fabriquer cette année une centaine de fourgons électriques, le Colibus, utilitaire de 8 mètres cubes et la déclinaison frigorifique de ce véhicule urbain « du dernier kilomètre ».

Source : ECHOS (4/7/18)
Lire l'article complet
Chine

En Chine, 56 constructeurs n’ont pas pu se conformer aux normes d’émissions

Selon les chiffres des Ministères chinois de l'Industrie et des technologies de l'information et du Commerce, 56 constructeurs n'ont pas pu se...

Selon les chiffres des Ministères chinois de l’Industrie et des technologies de l’information et du Commerce, 56 constructeurs n’ont pas pu se conformer aux normes d’émissions, sur les 130 constructeurs présents dans le pays.

En Chine, les constructeurs peuvent réaliser des « crédits positifs » avec leurs voitures consommant moins de carburant que la limite imposée par le gouvernement, mais ils récoltent des « crédits négatifs » si la consommation de leurs modèles dépassent les normes fixées par le gouvernement. En outre, des crédits positifs sont accordés pour les véhicules à énergies alternatives.

En 2017, les 130 constructeurs implantés en Chine ont produit et importé 24,69 millions de voitures particuilères

Source : GASGOO.COM (03/07/18)
Lire l'article complet
France

Geoffroy Roux de Bézieux élu président du Medef

Geoffroy Roux de Bézieux, ancien vice-président du Medef, prend la tête de l’organisation patronale pour les cinq prochaines années Il a battu...

Geoffroy Roux de Bézieux, ancien vice-président du Medef, prend la tête de l’organisation patronale pour les cinq prochaines années. Il a battu Alexandre Saubot en rassemblant 55,8 % des voix.

Source : LEMONDE.FR (4/7/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

GM préparerait son entrée sur le segment des taxis autonomes à San Francisco

General Motors a créé sa propre plateforme de taxis à la demande et installé à San Francisco l’une des plus grandes stations de recharge aux...

General Motors a créé sa propre plateforme de taxis à la demande et installé à San Francisco l’une des plus grandes stations de recharge aux Etats-Unis, ce qui laisse penser que c’est dans cette ville que sa division de conduite autonome Cruise lancera un service de taxis sans chauffeur l’an prochain.

Cruise a installé 18 bornes de recharge rapide dans un parking situé près de l’Embarcadero, une artère très fréquentée de San Francisco, qui longe le front de mer et sur laquelle les chauffeurs d’Uber et de Lyft sont très présents. La division a en outre testé sa propre application, Cruise Anywhere, selon des sources bien informées. Les bornes de recharge permettraient à Cruise de recharger rapidement ses voitures autonomes, qui sont des Chevrolet Bolt électriques modifiées.

Pour Jayson Brulte, co-fondateur de la société de conseil Brulte & Co, tout cela « indique que Cruise se prépare à commercialiser des services de taxis autonomes à la demande et que ce sera à San Francisco ». « J’imagine qu’ils voudront être propriétaires du service et l’exploiter », ajoute-t-il.

General Motors a prévu depuis un certain temps de lancer un service de taxis à la demande utilisant des voitures autonomes à l’horizon 2019, mais il n’a pas dit où ce service serait lancé et s’il s’associerait avec un partenaire.

Un porte-parole de GM a indiqué que le constructeur n’avait pas décidé s’il ferait cavalier seul ou non. Il n’a pas, en outre, souhaité s’exprimer sur le lieu.

Source : BLOOMBERG (3/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Hankook Tire a racheté un distributeur de pneus allemand

Le manufacturier coréen Hankook Tire a annoncé qu’il avait racheté le distributeur allemand de pneus Reifen-Müller pour un montant d’environ...

Le manufacturier coréen Hankook Tire a annoncé qu’il avait racheté le distributeur allemand de pneus Reifen-Müller pour un montant d’environ 100 milliards de wons (soit 77 millions d’euros), dans le cadre de sa stratégie de diversification de ses activités.

Reifen-Müller vend des pneumatiques en gros et aux particuliers. Hankook Tire prévoit de distribuer ses produits dans ses 44 sites dans le centre et le sud de l’Allemagne et de les promouvoir dans d’autres régions, a indiqué un porte-parole de l’entreprise coréenne.

En 2017, Hankook Tire avait racheté Jax Tyres, le premier distributeur de pneus en Australie.

Source : YONHAP (4/7/18)
Lire l'article complet
Corée du Sud

Hyundai va pouvoir tester des camions sans chauffeur en Corée du Sud

Hyundai est le premier constructeur en Corée du Sud à avoir reçu une autorisation temporaire pour tester la technologie de conduite autonome sur...

Hyundai est le premier constructeur en Corée du Sud à avoir reçu une autorisation temporaire pour tester la technologie de conduite autonome sur des camions, a annoncé le ministère coréen de l’Intérieur, des Infrastructures et des Transports.

Ces essais doivent aider le premier constructeur coréen à développer des camions de livraison autonomes.

Source : KOREA HERALD (3/7/18)
Lire l'article complet
Russie

Isuzu Sollers va construire une nouvelle usine à Ulyanovsk

Isuzu Sollers démarrera la construction d'une nouvelle usine à Ulyanovsk au cours du troisième trimestre de 2018 L'usine fabriquera des camions...

Isuzu Sollers démarrera la construction d’une nouvelle usine à Ulyanovsk au cours du troisième trimestre de 2018. L’usine fabriquera des camions Isuzu de moyen tonnage à partir 2021, qui seront commercialisés par le réseau mondial d’Isuzu.

Le constructeur assemble déjà des camions à fort tonnage en Russie depuis mars 2017 (véhicules de 26 à 33 tonnes), ainsi que des camions légers NPR toutes roues motrices.

Source : AUTOSTAT (3/7/18)
Lire l'article complet
Russie

L’offre publique d’achat sur les actions restantes d’AvtoVAZ court jusqu’au 10 septembre

Renault a annoncé lundi que l'offre publique d'achat sur les actions AvtoVAZ encore en circulation, dont le dossier a été déposé en juin auprès...

Renault a annoncé lundi que l’offre publique d’achat sur les actions AvtoVAZ encore en circulation, dont le dossier a été déposé en juin auprès de la banque centrale de la Fédération de Russie, courrait jusqu’au 10 septembre. Alliance Rostec Auto, coentreprise entre Renault, qui en détient 61,1 %, et le Russe Rostec, est l’actionnaire majoritaire d’AvtoVAZ.

A la suite de la recapitalisation d’AvtoVAZ, bouclée en avril, la part de Rostec Auto dans le constructeur russe est passée de 64,6 % à 83,5 %, obligeant à lancer une offre sur les minoritaires puisque le seuil de 75 % a été franchi.

Les principales modalités de cette opération sont une période d’exercice courant du 3 juillet au 10 septembre, et un prix d’achat de 12,40 roubles pour les actions ordinaires et de 12,20 roubles pour les actions préférentielles, a précisé Renault.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (3/7/18)
Lire l'article complet
France

La direction V.E. de Renault n’a « aucune inquiétude à long terme » sur le cobalt

En marge d'une visite organisée sur les lignes de production de la Zoé, à Flins (Yvelines) le 3 juillet, le directeur de la division Véhicule...

En marge d’une visite organisée sur les lignes de production de la Zoé, à Flins (Yvelines) le 3 juillet, le directeur de la division Véhicule électrique de Renault Gilles Normand s’est voulu rassurant concernant une éventuelle crise des matières premières. « La tension sera à court terme 2019-2020 », a-t-il estimé, évoquant un « effet spéculatif » et comparant la période à celle connue lors de la démocratisation des pots catalytiques, quand le platine et le palladium ont vu leur prix de marché augmenter. « Le coût du cobalt a doublé, mais nous observons une baisse de 20 % depuis deux ou trois mois », a-t-il expliqué.

Pour M. Normand, à long terme, il n’y aura pas de tension sur la disponibilité des matières premières. Il rapporte avoir confié à ses ingénieurs la mission de repenser la conception des batteries de sorte à s’affranchir de certains composants, dont le cobalt. « Dans cinq ou sept ans, nous devrions avoir réduit drastiquement la quantité et pensons ne plus y avoir recours d’ici à 2030 », a-t-il déclaré.

Pour mémoire, l’usine de Flins produit chaque jour environ 220 Zoé, en même temps que des Renault Clio et Nissan Micra. Une cadence qui doit doubler à la rentrée de septembre avant d’accueillir la deuxième génération de la citadine électrique.

Source : JOURNALAUTO.COM (3/7/18)
Lire l'article complet
Chine

La NDRC appelle à utiliser les véhicules électriques comme dispositifs de stockage d’énergie

En Chine, la NDRC (Commission nationale pour le développement et la réforme) appelle à utiliser les véhicules électriques comme dispositifs de...

En Chine, la NDRC (Commission nationale pour le développement et la réforme) appelle à utiliser les véhicules électriques comme dispositifs de stockage d’énergie.

Les véhicules électriques pourraient ainsi être rechargés durant les heures creuses pour redistribuer l’énergie stockée durant les heures pleines, soit à d’autres véhicules, soit à un domicile, soit directement dans le réseau électrique (VtG ou « vehicle to grid »).

Cela permettrait de stabiliser les prix de l’énergie, tout en évitant le gaspillage.

Cette mesure s’inscrit dans un éventail de suggestions publiées le 2 juillet par la NCRC sur la tarification des énergies.

Source : GASGOO.COM (03/07/18)
Lire l'article complet
France

La région Ile-de-France va lancer un label régional d’autopartage

La région Ile-de-France va lancer un « label d'autopartage » en 2019, après la fin du service d'Autolib', a annoncé le 3 juillet sa...

La région Ile-de-France va lancer un « label d’autopartage » en 2019, après la fin du service d’Autolib’, a annoncé le 3 juillet sa présidente Valérie Pécresse, lors de la séance plénière du conseil régional. « Nous lancerons un label d’autopartage début 2019 pour les plateformes qui exercent cette activité (Ubeequo, Communauto, Zipcar, PSA, Renault, etc.) afin de définir des conditions à remplir pour avoir un service homogène et fiable sur l’ensemble du territoire francilien », a déclaré Mme Pécresse.

Dans le dossier d’Autolib’, mais aussi de Vélib’, Mme Pécresse a estimé que la ville de Paris avait « pêché par défaut de transparence et par excès d’interventionnisme avec des délégations de service public qui l’exposent financièrement et ne permettent pas le développement de nouveaux services économiquement viables ». Il faut selon elle « changer de logiciel pour accompagner l’arrivée de nouveaux types de mobilités basés sur l’économie du partage et la digitalisation ». « La puissance publique doit désormais se positionner en régulateur de ces nouveaux services sans recourir à des subventions et investissements massifs », a-t-elle insisté.

La présidente du conseil régional a aussi estimé que c’était au niveau de la région que ces nouveaux services devaient être régulés, jugeant notamment « fondamental que l’autopartage, tout comme le free-floating (sans borne d’attache), puissent s’articuler au mieux avec les réseaux de transport en commun actuels gérés au niveau régional ».

Elle a promis « une concertation active avec l’ensemble des acteurs privés et publics », car « nous avons besoin d’articuler notre politique régionale avec les communes, y compris bien sûr la Ville de Paris, qui pourront s’appuyer sur ce nouveau label pour réserver des places de stationnement ».

Autolib’ s’arrêtera le 31 juillet après une diminution progressive du nombre de véhicules et de stations disponibles à partir du 2 juillet. Le syndicat mixte Autolib’Velib’, où la Ville de Paris est majoritaire, et le groupe Bolloré se renvoyaient depuis des semaines la responsabilité du déficit d’Autolib’, estimé par Bolloré à un total de 293,6 millions d’euros et dont il n’accepte de prendre en charge que 60 millions.

Source : AFP (3/7/18)
Lire l'article complet
France

La Ville de Paris et le groupe Renault partagent leur vision de nouveaux services urbains de mobilité électrique

La Ville de Paris et le groupe Renault annoncent leur intention de partager leur expertise et leurs compétences pour développer la mobilité...

La Ville de Paris et le groupe Renault annoncent leur intention de partager leur expertise et leurs compétences pour développer la mobilité électrique pour les Parisiens, les Franciliens et les visiteurs. Cette démarche inédite entre une métropole et le leader du véhicule électrique en Europe témoigne d’une vision partagée de l’avenir de la mobilité, face aux défis de la santé publique, du dérèglement climatique, de la facilitation des déplacements, de l’accessibilité et de l’attractivité économique.

Cela se traduira par des actions à court, moyen et long terme, en faveur du développement des véhicules électriques, connectés et autonomes. Dans un premier temps, le groupe Renault a décidé de déployer progressivement une offre commerciale de mobilité électrique pour les Parisiens, les Franciliens et les visiteurs, à partir de septembre 2018 : une offre de VTC électriques via Marcel du Groupe Renault ; une offre de véhicules électriques en autopartage accessibles en libre-service 24/7 et sans station ; une offre de véhicules électriques en autopartage en boucle, pour des trajets plus longs, accessibles en libre-service 24/7 depuis des parkings Renault ou partenaires. Cette offre s’appuiera sur la gamme 100 % électrique du groupe Renault : Zoé, Twizy, Kangoo Z.E, Master Z.E. D’ici à fin 2019, ils représenteront une flotte de 2 000 véhicules électriques.

Dans un second temps, la Ville de Paris et le groupe Renault souhaitent mettre en oeuvre un groupe de travail ouvert, associant les métropoles et les entreprises, qui aura pour objet de penser collectivement l’intégration en ville des évolutions de la mobilité. Cette initiative mondiale pour les mobilités durables sera un espace de dialogue, d’expertise, d’expérimentation et d’accélération du développement des nouveaux services de mobilité, au plus près des attentes et des usages des citoyens. Elle s’appuiera notamment sur l’expertise du réseau C40, qui fédère une centaine de métropoles dans le monde et qui est actuellement présidé par Anne Hidalgo.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (4/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Le CDU veut empêcher une interdiction de circulation pour les diesel Euro 5 et antérieurs à Stuttgart

A Stuttgart, le parti CDU (au pouvoir dans le Land du Bade-Wurtemberg, au sein d'une coalition avec les Verts) veut empêcher une interdiction de...

A Stuttgart, le parti CDU (au pouvoir dans le Land du Bade-Wurtemberg, au sein d’une coalition avec les Verts) veut empêcher une interdiction de circulation pour les modèles diesel répondant aux normes Euro 5 et antérieures.

Le parti souhaiterait  en effet que seuls les diesel Euro 4 et plus anciens soient affectés par les restrictions de circulation.

Au besoin, le CDU défendra sa position au tribunal administratif de Mannheim pour s’assurer que seuls les diesel les plus anciens seront interdits à la circulation.

Les restrictions de circulation à Stuttgart devraient commencer début 2019.

Les émissions de NOx enregistrées à Stuttgart excèdent régulièrement les plafonds fixés par la Commission Européenne.

En février, le tribunal de Leipzig avait jugé que les interdictions de circulation étaient légalement fondées et pouvaient donc être mises en place par des villes allemandes. Suite à cette décision, Hambourg est devenue la première ville à prendre une telle mesure.

Source : AUTOMOBILWOCHE (03/07/18)
Lire l'article complet
France

Le Groupe PSA finalise le lancement de Free2Move Paris

Le Groupe PSA finalise le lancement d’un service d’autopartage au service de la mobilité des parisiens L’objectif est de lancer ce service,...

Le Groupe PSA finalise le lancement d’un service d’autopartage au service de la mobilité des parisiens. L’objectif est de lancer ce service, opéré sous la marque Free2Move, au cours du dernier trimestre de 2018. La flotte mise en place comptera dans un premier temps 500 véhicules électriques Peugeot et Citroën. L’enjeu sera de proposer la meilleure expérience client grâce à une solution pérenne.

Cette offre Free2Move Paris s’inscrit dans le cadre du déploiement du plan stratégique Push to Pass présenté en avril 2016 et vise notamment à faire du Groupe PSA le fournisseur de mobilité préféré des clients.

La marque de mobilité Free2Move, lancée en 2016, compte aujourd’hui plus d’un million de clients dans le monde avec une flotte de plus de 65 000 véhicules déployés dans plus de 10 pays. Fort de son expérience dans des services d’autopartage dans différentes villes, dont le service Emov à Madrid, comptant plus de 180 000 utilisateurs, le Groupe PSA vise à être un acteur de référence au service de la mobilité durable.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (3/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Le marché automobile allemand a progressé de 4,7 % en juin

Selon les chiffres du KBA (office fédéral des transports), le marché automobile allemand a progressé de 4,7 % en juin, avec 399 872 véhicules...

Selon les chiffres du KBA (office fédéral des transports), le marché automobile allemand a progressé de 4,7 % en juin, avec 399 872 véhicules neufs écoulés, dont 341 308 voitures particulières (+ 4,2 %). Au premier semestre, les ventes de véhicules neufs se sont établies à 2 146 615 unités (+ 3,2 %), dont 1 839 031 voitures particulières (+ 2,9 %).

En outre, 617 010 voitures d’occasion ont été vendues en juin (- 1,9 %) et 3 634 702 au premier semestre(- 2,1 %).

Au premier semestre, les voitures à essence ont représenté 63,1 % du marché des voitures particulières en Allemagne (avec des ventes en hausse de 16,3 %), tandis que les ventes de voitures de diesel ont reculé de 20,0 %, pour ne plus représenter qu’une pénétration de 32,1 %.

Sur 6 mois, 17 234 modèles électriques ont été écoulés (+ 69,1 %), soit une part de marché de 0,9 %. En outre, 60 904 voitures hybrides (dont 16 683 hybrides rechargeables ; + 36,0 %) ont été vendues sur 6 mois (+ 62,3 %), représentant une pénétration de 3,3 %.

Du fait du recul du diesel, les émissions moyenne de CO2 des voitures neuves se sont établies à 129,5 g/km (+ 1,6 g/km) sur les six premiers mois de l’année.

Les constructeurs allemands ont représenté près de 70 % des ventes de voitures particulières sur le marché allemand.

En outre, au cours du premier semestre, les constructeurs allemands ont enregistré des résultats variés. Ainsi, Audi, BMW, Mercedes et Opel ont subi des baisses de 2,0 %, 1,0 %,  2,7 % et 7,1 %, respectivement, tandis que Porsche, Smart et Volkswagen ont progressé de 8,9 %, 17,5 % et 8,6 %, respectivement.

Parmi les importateurs, les plus fortes hausses ont été enregistrées par Dacia (+ 24,6 %) et DS (+ 28,7 %).

pm_15_2018_fahrzeugzulassungen_06_2018_pdf

Source : AFP, AUTOMOBILWOCHE (03/07/18), COMMUNIQUE KBA
Lire l'article complet
Etats-Unis

Le marché automobile américain a augmenté de 5,2 % en juin

Les ventes de véhicules légers neufs aux Etats-Unis ont progressé de 5,2 % au mois de juin, à 1,55 million d’unités, portant le volume pour le...

Les ventes de véhicules légers neufs aux Etats-Unis ont progressé de 5,2 % au mois de juin, à 1,55 million d’unités, portant le volume pour le premier semestre à 8,61 millions d’unités, en hausse de 1,9 %.

Tous les grands constructeurs présents sur le marché américain ont enregistré une hausse de leurs ventes le mois dernier.

Les ventes de Ford ont augmenté de 1 % (à 229 537 unités) et celles de FCA US de 8 % (à 202 264 unités). La croissance des ventes de General Motors, qui ne communique plus de chiffres mensuels, est estimée à 5,7 % (à 256 976 unités).

Du côté des constructeurs asiatiques, les ventes de Toyota ont augmenté de 3,6 % (à 209 601 unités), celles de Honda de 4,8 % (à 146 563 unités), celles de Nissan de 1,2 % (à 145 096 unités) et celles de Hyundai/Kia de 9 % (à 120 623 unités).

Les constructeurs allemands ont affiché des résultats contrastés. Les ventes du groupe BMW ont augmenté de 0,6 % (à 33 643 unités) et celles du groupe Volkswagen ont crû de 3,8 % (à 53 559 unités – dont 28 941 unités pour la marque Volkswagen, en progression de 5,7 %). Celles de Mercedes/Smart ont en revanche diminué de 9,9 % (à 29 125 unités).

Source : AUTOMOTIVE NEWS (4/7/18)
Lire l'article complet
Belgique

Le marché des voitures neuves en Belgique a augmenté de 2 % en juin

Les immatriculations de voitures neuves en Belgique ont augmenté de 2 % au mois de juin, à 56 211 unités, portant le volume pour le premier...

Les immatriculations de voitures neuves en Belgique ont augmenté de 2 % au mois de juin, à 56 211 unités, portant le volume pour le premier semestre à 331 369 unités, en hausse de 2,8 %, selon les chiffres publiés par la FEBIAC (fédération belge de l’automobile et du cycle).

Dans les autres catégories, les immatriculations d’utilitaires légers ont reculé de 2,8 % le mois dernier et de 1,1 % sur six mois. Les immatriculations d’utilitaires lourds de moins de 16 tonnes ont pour leur part progressé de 5,7 % en juin et de 17,6 % sur le semestre, tandis que celles d’utilitaires lourds de plus de 16 tonnes ont augmenté de 4,5 % au mois de juin et de 4,6 % depuis le début de l’année.

Source : COMMUNIQUE FEBIAC
Lire l'article complet
Portugal

Le marché portugais a progressé de 6,4 % en juin

Les ventes de véhicules au Portugal ont augmenté de 6,4 % en juin, à 30 981 unités, portant le volume pour les six premiers mois de 2018 à 156...

Les ventes de véhicules au Portugal ont augmenté de 6,4 % en juin, à 30 981 unités, portant le volume pour les six premiers mois de 2018 à 156 442 unités, en hausse de 5,4 %, indique l’ACAP (Association des constructeurs automobiles au Portugal).

Les ventes de voitures, notamment, se sont établie à 26 162 unités en juin (+ 5,3 %), et à 134 506 unités sur six mois (+ 5,8 %). Les ventes de véhicules utilitaires légers ont quant à elles progressé de 12,8 % le mois dernier, à 4 270 unités, et de 3,6 % sur six mois, à 19 363 unités. Les ventes de véhicules de fort tonnage ont progressé de 9,6 % en juin, à 549 unités, et de 1,6 % sur six mois, 2 573 unités.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ACAP (2/7/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

Les Japonais produisent deux fois plus de véhicules aux Etats-Unis qu’ils n’en importent du Japon

Les constructeurs japonais produisent actuellement aux Etats-Unis deux fois plus de véhicules qu'ils n'en importent du Japon Ils ont ainsi fabriqué...

Les constructeurs japonais produisent actuellement aux Etats-Unis deux fois plus de véhicules qu’ils n’en importent du Japon. Ils ont ainsi fabriqué 3,8 millions de véhicules dans leurs usines américaines en 2017 (contre 296 569 en 1985), et ont importé 1,7 million de véhicules aux Etats-Unis (contre 3,1 millions en 1985), selon les chiffres de la JAMA (Association des constructeurs japonais).

« Le projet de M. Trump d’imposer des tarifs de 25 % sur les voitures importées aurait un effet désastreux sur l’économie américaine. Les véhicules importés ne menacent pas la sécurité nationale », souligne la JAMA.

 

Source : AUTOMOTIVE NEWS (3/7/18)
Lire l'article complet
Etats-Unis

Les tout-terrain de loisir ont dopé les ventes de Hyundai aux Etats-Unis en juin

Hyundai a annoncé que ses ventes de véhicules aux Etats-Unis (marque Genesis incluse) avaient progressé de 18 % au mois de juin, à 64 052...

Hyundai a annoncé que ses ventes de véhicules aux Etats-Unis (marque Genesis incluse) avaient progressé de 18 % au mois de juin, à 64 052 unités, grâce à une demande robuste pour ses tout-terrain de loisir. Les ventes de ses modèles dans ce segment ont bondi de 37 % et dépassé pour la première fois la barre des 30 000 unités.

Le constructeur a vendu 335 048 véhicules sur le marché américain au premier semestre (- 3,3 %).

Source : YONHAP (4/7/18)
Lire l'article complet
Chine

Les ventes de Mazda en Chine ont atteint un niveau record au premier semestre

Les  ventes de Mazda en Chine ont totalisé 145 842 unités au premier semestre de 2018, volume record, en hausse de 7,6 % par rapport au premier...

Les  ventes de Mazda en Chine ont totalisé 145 842 unités au premier semestre de 2018, volume record, en hausse de 7,6 % par rapport au premier semestre de 2017. Sur le seul mois de juin, ses ventes ont toutefois reculé de 16,7 %, à 19 312 unités.

Les deux coentreprises de Mazda, FAW-Mazda et Changan Mazda ont affiché de bonnes performances. Les ventes semestrielles de FAW-Mazda ont progressé de 0,4 %, à 59 070 unités, tandis que celles de Changan Mazda ont augmenté de 13,1 %, à 86 772 unités.

Source : GASGOO (4/7/18)
Lire l'article complet
France

L’Alliance espère augmenter ses ventes mondiales d’utilitaires de 40 % d’ici à 2022

Ashwani Gupta, directeur de la division Véhicules utilitaires de Renault-Nissan, indique que l’Alliance espère augmenter ses ventes mondiales...

Ashwani Gupta, directeur de la division Véhicules utilitaires de Renault-Nissan, indique que l’Alliance espère augmenter ses ventes mondiales d’utilitaires de 40 % d’ici à 2022. Il explique travailler à une meilleure intégration de Mitsubishi dans sa division, ce qui se traduit déjà par un échange des meilleures pratiques entre les différentes équipes.

En 2017, l’Alliance couvrait 77 % du marché mondial des véhicules utilitaires, avec 18 modèles ; grâce à l’accord signé récemment avec le Chinois Jinbei, ce pourcentage a été porté à 91 %, avec 23 modèles.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Mercedes-Benz Vans a dévoilé le Concept Sprinter F-CELL

Mercedes-Benz Vans, la division véhicules utilitaires légers du groupe Daimler, a dévoilé le Concept Sprinter F-CELL, un fourgon alimenté par...

Mercedes-Benz Vans, la division véhicules utilitaires légers du groupe Daimler, a dévoilé le Concept Sprinter F-CELL, un fourgon alimenté par une pile à combustible.

Ce modèle s’inscrit dans la stratégie d’électrification de sa gamme de modèles, baptisée « eDrive@VANS ».

Dans le cadre de cette stratégie, Mercedes-Benz Vans va également lancer les eVito et eSprinter attendus en 2018 et 2019, respectivement, et tous deux fonctionnant avec des batteries électriques.

En outre, en présentant le Sprinter F-CELL, Mercedes-Benz Vans a voulu démontrer les avantages de cette motorisation (notamment sa grande autonomie et l’absence d’émissions polluantes).

Le Sprinter F-CELL est doté de trois réservoirs permettant de stocker 4,5 kg d’hydrogène, ce qui offre une autonomie de 300 km. La contenance de ces réservoirs peut être élargie, pour atteindre une autonomie de 500 km.

Le Sprinter F-CELL n’est pas le premier modèle à pile à combustible de Daimler. En effet, le groupe allemand avait dévoilé lors du Salon de Francfort de 2017 le véhicule de loisir GLC F-CELL.

 

Source : AUTOMOBILWOCHE (02/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Porsche produira la nouvelle génération du Macan à Leipzig

La marque Porsche a fait savoir qu'elle produirait la deuxième génération du véhicule de loisir Macan dans son usine de Leipzig Pour...

La marque Porsche a fait savoir qu’elle produirait la deuxième génération du véhicule de loisir Macan dans son usine de Leipzig.

Pour accueillir la production de ce nouveau modèle, le site devrait être agrandi.

Le prochain Macan est attendu en 2020.

Au cours des trois prochaines années, Porsche va investir « un montant à trois chiffres en millions d’euros » dans son usine de Leipzig, notamment pour construire un nouvel atelier de carrosserie.

En 2017, Porsche a produit près de 99 000 exemplaires du Macan à Leipzig. Le site emploie actuellement plus de 4 000 personnes.

Source : AUTOMOBILWOCHE (03/07/18)
Lire l'article complet
France

Skoda à nouveau partenaire du Tour de France

Skoda soutient le Tour de France depuis 2004 Pour cette édition 2018 de la Grande Boucle, le constructeur tchèque sera une nouvelle fois le...

Skoda soutient le Tour de France depuis 2004. Pour cette édition 2018 de la Grande Boucle, le constructeur tchèque sera une nouvelle fois le partenaire officiel. Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, prendra donc à nouveau le départ de l’épreuve à bord d’une Superb.

Au total, Skoda fournira 250 véhicules (Kodiaq, Karoq, Octavia et Superb) aux organisateurs et accompagnateurs du Tour de France 2018. La marque sponsorise également le maillot vert du meilleur sprinter pour la quatrième année consécutive.

Source : AUTOPLUS.FR (3/7/18)
Lire l'article complet
France

Une cinquantaine d’industriels s’engagent sur le recyclage de plastique

Une cinquantaine d'entreprises et fédérations professionnelles ont présenté le 2 juillet leurs engagements en faveur d'un recyclage des...

Une cinquantaine d’entreprises et fédérations professionnelles ont présenté le 2 juillet leurs engagements en faveur d’un recyclage des plastiques, dans le cadre de la feuille de route du gouvernement sur l’économie circulaire dévoilée fin avril. Le gouvernement veut tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025. Les entreprises ont promis d’incorporer 275 000 tonnes supplémentaires de matière plastique recyclée dans leurs produits d’ici à 2025. Elles se sont également engagées sur la collecte de 25 000 tonnes supplémentaires de plastiques, ont indiqué dans un communiqué Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, et Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Il s’agit d’après elles d’un doublement du taux actuel d’incorporation de matières premières issues du recyclage dans les produits fabriqués.

Dans l’automobile, le groupe Renault vise une augmentation « à plus de 50 % de la part de plastique recyclé dans ses fabrications d’ici à 2022 » tandis que le Groupe PSA s’est engagé « à faire croitre de plus de 15 % la part de plastique recyclé dans ses productions d’ici à 2025 », a expliqué Nicolas Le Bigot, responsable des questions environnementales du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles) aux journalistes.

Source : FIGARO (3/7/18)
Lire l'article complet
France

Une « carte d’autopartage » à Paris pour l’après-Autolib’

La Ville de Paris a voté le 3 juillet la création d'une « carte d'autopartage » à 300 euros par an qui permettra le stationnement des voitures...

La Ville de Paris a voté le 3 juillet la création d’une « carte d’autopartage » à 300 euros par an qui permettra le stationnement des voitures électriques en autopartage, préparant ainsi l’après-Autolib’. Cette tarification forfaitaire, à la charge de l’opérateur, permettra ainsi « d’éviter le paiement quotidien par l’usager » du stationnement chaque fois qu’il abandonne une voiture électrique avec ce nouveau système, encore à venir, sans borne d’attache. Avec cette carte, la Ville de Paris « souhaite accompagner le développement de ce mode de déplacement alternatif », a souligné la délibération du conseil de Paris.

Source : AFP (3/7/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Volkswagen a dévoilé la première image de son T-Cross

Volkswagen a dévoilé la première image de son futur véhicule de loisir compact, le T-Cross Le modèle est attendu cet automne Avec le T-Cross,...

Volkswagen a dévoilé la première image de son futur véhicule de loisir compact, le T-Cross. Le modèle est attendu cet automne.

Avec le T-Cross, Volkswagen espère reproduire le succès des Renault Captur et Peugeot 2008, dont les ventes en Europe ont progressé de 6,4 % en 2017, à 1,34 million d’unités.

Le T-Cross sera commercialisé en Europe, en Chine et en Amérique du Sud. En revanche, il ne devrait pas être disponible aux Etats-Unis, où le modèle d’entrée de gamme restera la Golf.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (03/07/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Volkswagen a mis fin à sa prime de renouvellement

En Allemagne, Volkswagen proposait une prime de renouvellement, pouvant atteindre jusqu'à 10 000 euros pour l'achat d'un nouveau diesel, en...

En Allemagne, Volkswagen proposait une prime de renouvellement, pouvant atteindre jusqu’à 10 000 euros pour l’achat d’un nouveau diesel, en contrepartie de la mise à la casse d’un diesel Euro 4 ou antérieur. Le 30 juin, le constructeur a mis fin à cette « éco-prime ».

Ce programme avait pour objectif de redorer l’image du diesel, et de faire ainsi face à la crise qui frappe le diesel en Allemagne.

Outre la marque Volkswagen, Seat et Skoda ont également arrêté de proposer cette prime environnementale. Audi en revanche ne s’est pas encore exprimé sur le sujet.

En mars (date à laquelle Volkswagen avait annoncé qu’il prolongeait de trois mois cette mesure), plus de 140 000 véhicules avaient été mis à la casse pour être remplacés par des diesel récents (satisfaisant à la norme Euro 6) ou par des modèles électrifiés.

D’autres constructeurs européens (dont BMW) proposaient une offre similaire en Allemagne, mais Volkswagen était le seul à imposer que le véhicule ancien soit mis à la casse et non vendu.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (03/07/18)
Lire l'article complet
France

Volvo Trucks France livre à l’Entreprise Charier un FMX unique carrossé par Acmar

L’Entreprise de travaux publics Charier a acquis le 24 mai un FMX 8x2 460 ch tridem pour ses activités de constructions d’infrastructures...

L’Entreprise de travaux publics Charier a acquis le 24 mai un FMX 8×2 460 ch tridem pour ses activités de constructions d’infrastructures routières. Conçu en collaboration avec le carrossier Acmar, le FMX Répandeur Gravillonneur Automatique à suspensions pneumatiques intégrales qui vient d’être livré par Volvo Trucks France est une première mondiale.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE VOLVO TRUCKS (4/7/18)
Lire l'article complet

Retrouvez toutes les analyses de 14h