Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
France

Alpine participera au Festival of Speed de Goodwood 2018

Du 12 au 15 juillet, Alpine participera à la 26ème édition du Festival of Speed de Goodwood, en Angleterre La marque dieppoise profitera de ce...

Du 12 au 15 juillet, Alpine participera à la 26ème édition du Festival of Speed de Goodwood, en Angleterre. La marque dieppoise profitera de ce grand rassemblement dédié à la sportivité automobile pour exposer la nouvelle A110, dans sa version Legend. Mais surtout, le rendez-vous britannique sera l’occasion pour la marque de faire valoir les qualités de l’A110 GT4. Présentée en mars dernier au Salon de Genève, la version course de la nouvelle Berlinette participera en effet à la célèbre course de côte de Goodwood. Mise au point, construite et commercialisée par Signatech, partenaire d’Alpine en compétition, celle-ci reprend les principales caractéristiques de l’A110 Cup (championnat monotype), avec notamment un moteur à 4 cylindres 1.8 turbo, un châssis en aluminium et des suspensions à double triangulation. Elle gagne toutefois en puissance et en appui aérodynamique, ce qui en fait la version la plus radicale de l’A110. La voiture est notamment « éligible à la SRO European GT4, aux Creventic 24H Series et à bon nombre d’épreuves individuelles, telles les 24 Heures de Spa ». A ses côtés, Alpine exhibera aussi l’une de ses voitures mythiques, l’A442 B, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1978.

Source : AUTOPLUS.FR (25/6/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Berlin prévoit sa propre prime à l’achat pour les véhicules électriques

La ville de Berlin prévoit de mettre en place sa propre prime à l'achat pour les véhicules électriques (jusqu'à 4 000 euros pour une voiture...

La ville de Berlin prévoit de mettre en place sa propre prime à l’achat pour les véhicules électriques (jusqu’à 4 000 euros pour une voiture électrique et jusqu’à 8 000 euros pour un véhicule utilitaire léger électrique), qui s’ajouterait à la prime mise en place par le gouvernement fédéral allemand.

Ce programme d’aides disposerait d’une enveloppe de 6 millions d’euros et ciblent principalement les travailleurs (artisans, livreurs, etc.).

En outre, si les acheteurs d’un modèle électrique mette à la casse un modèle diesel ou à essence antérieur à la norme Euro 4, ils bénéficieront également d’une prime de conversion de 1 500 euros supplémentaires.

De plus, Berlin compte – dès le 1er juillet – soutenir l’installation de bornes de recharge, avec des aides de jusqu’à 30 000 euros pour une station de recharge rapide (et 2 500 euros pour une borne « classique »).

Source : AUTOMOBILWOCHE (25/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

BMW rappelle 11 700 voitures

BMW va rappeler 11 700 Série 5 et Série 7 pour corriger le logiciel de gestion des émissions polluantes La mise à jour logicielle proposée...

BMW va rappeler 11 700 Série 5 et Série 7 pour corriger le logiciel de gestion des émissions polluantes.

La mise à jour logicielle proposée par BMW a été validée par le KBA (office fédéral des transports).

Les modèles concernés émettaient trop de NOx, car ils étaient équipés – par erreur – d’un logiciel prévu pour des véhicules de loisir.

Source : AUTOMOBILWOCHE (22/06/18)
Lire l'article complet
France

Bosch a présenté ses technologies dédiées à la conduite autonome au centre d’essais de Juvincourt

Le 21 juin, le groupe Bosch a présenté dans son centre d’essais de Juvincourt ses dispositifs d’aide à la conduite, notamment ses systèmes...

Le 21 juin, le groupe Bosch a présenté dans son centre d’essais de Juvincourt ses dispositifs d’aide à la conduite, notamment ses systèmes d’aide au stationnement avec la visualisation à 360° autour du véhicule ou encore le freinage d’urgence (EuroNcap) pour les piétons et les cyclistes. L’équipementier participe activement à la mise en œuvre de la conduite autonome grâce à ses prototypes en essais.

Source : . COMMUNIQUE DE PRESSE BOSCH FRANCE (21/6/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Bosch débute la construction d’une nouvelle usine à Dresde

L'équipementier allemand Bosch a débuté les travaux de construction de sa future usine de semi-conducteurs à Dresde Le site nécessitera un...

L’équipementier allemand Bosch a débuté les travaux de construction de sa future usine de semi-conducteurs à Dresde. Le site nécessitera un investissement d’un milliard d’euros (soit le plus important investissement de Bosch depuis sa création il y a 130 ans).

Les travaux devraient être terminés fin 2019 et l’usine devrait commencer à produire des semi-conducteurs au printemps 2020.

La future usine devrait embaucher 700 personnes.

Les semi-conducteurs sont une technologie clé pour l’Internet des Objets et pour la mobilité de demain (notamment la conduite autonome).

Source : AUTOMOBILWOCHE (25/06/18)
Lire l'article complet
Royaume-Uni

Brexit : BMW envisage de fermer ses usines au R-U

Le groupe BMW a annoncé qu'il pourrait être contraint de fermer ses usines au Royaume-Uni si le Brexit conduit à de sérieuses difficultés sur la...

Le groupe BMW a annoncé qu’il pourrait être contraint de fermer ses usines au Royaume-Uni si le Brexit conduit à de sérieuses difficultés sur la chaîne d’approvisionnement.

« Nous déclarons toujours que nous pouvons faire de notre mieux pour se préparer à tout, mais au final, si la chaîne d’approvisionnement est interrompue à la frontière, nous ne pourrons plus produire nos véhicules au Royaume-Uni », a déclaré Stephan Freismuth, responsable des douanes au sein de BMW.

L’an dernier, près de 60 % des Mini produites par le groupe BMW ont été assemblées dans l’usine d’Oxford. En outre, les sites de Swindon, Hams Hall et Oxford emploient environ 6 300 personnes pour produire des Mini et des moteurs BMW. En incluant Rolls-Royce, le groupe allemand emploie quelque 8 000 personnes dans le pays.

M. Freismuth a néanmoins souligné que BMW souhaitait conserver ses sites britanniques et trouver un plan d’urgence, tout en ajoutant que toute interruption des importations de composants augmenterait les coûts et porterait atteinte à son modèle de production en « juste-à-temps ».

En effet, près de 90 % des composants que BMW utilise dans ses usines britanniques proviennent de fournisseurs en Europe continentale. Une interruption des livraisons de ces composants en raison de barrières douanières représenterait un surcoût considérable, mais si les interruptions devaient se prolonger, la direction devra prendre une décision.

Une porte-parole de BMW a toutefois rappelé que le constructeur restait déterminé à poursuivre sa production au Royaume-Uni  et que la production continuerait normalement pour l’instant, bien que BMW prépare toutes les conséquences possibles du Brexit.

Le manque de clarté concernant cette sortie de l’Union Européenne génère des incertitudes et des inquiétudes, a regretté BMW.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, ZEIT (25/06/18), SPIEGEL (23/06/18)
Lire l'article complet
Royaume-Uni

BYD et Alexander Dennis vont fournir 37 autobus électriques à la ville de Londres

L’opérateur de transport public londonien Metroline a commandé 37 autobus électriques à étage à BYD et son partenaire britannique Alexander...

L’opérateur de transport public londonien Metroline a commandé 37 autobus électriques à étage à BYD et son partenaire britannique Alexander Dennis. Les véhicules entreront en service au deuxième trimestre de 2019, a indiqué le constructeur chinois.

Les autobus, conçus conjointement par les deux entreprises, seront assemblés par Alexander Dennis au Royaume-Uni. BYD fournira les batteries et les carrosseries.

Metroline avait déjà commandé 51 autobus électriques à BYD et Alexander Dennis en 2016.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/6/18)
Lire l'article complet
Chine

Changan a débuté la construction d’une usine à Nanjing

Le groupe chinois Changan a débuté la construction d'une usine à Nanjing Le site nécessitera un investissement de 20 milliards de yuans (2,6...

Le groupe chinois Changan a débuté la construction d’une usine à Nanjing. Le site nécessitera un investissement de 20 milliards de yuans (2,6 milliards d’euros) et produira à compter de 2020 des véhicules électrifiés.

A terme, l’usine disposera de capacités de production de 240 000 véhicules électrifiés (berlines et véhicules de loisir) par an.

Changan est le deuxième groupe automobile chinois en termes de ventes, après Geely. L’an dernier, il a livré 1 163 000 véhicules légers, dont seulement 61 237 modèles électriques et hybrides rechargeables. Il doit donc accélérer sa production de modèles électrifiés pour satisfaire aux quotas que la Chine compte imposer aux constructeurs dès 2019.

D’ici à 2025, Changan se fixe pour objectif de proposer un portefeuille de 21 modèles électriques et 12 hybrides rechargeables.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Daimler suspend la livraison de certains de ses modèles diesel

Daimler a décidé de suspendre la livraison de certains de ses modèles diesel, des Classe A, Classe B et Classe C dotées de moteurs de 4 cylindres...

Daimler a décidé de suspendre la livraison de certains de ses modèles diesel, des Classe A, Classe B et Classe C dotées de moteurs de 4 cylindres et produites avant la fin mai.

En Allemagne, quelques centaines de voitures seraient affectées.

Daimler a voulu suspendre la livraison de ces voitures, afin d’anticiper le rappel de ses modèles diesel en raison d’un problème sur la gestion des émissions (ce rappel concerne 774 000 véhicules en Europe, dont 238 000 en Allemagne).

Source : AUTOMOBILWOCHE (13/06/18), SPIEGEL (24/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

DB Schenker teste des poids lourds en convoi sur l’A9

En Allemagne, l'entreprise de logistique DB Schenker (filiale de la Deutsche Bahn, la société ferroviaire allemande) teste des camions en convoi...

En Allemagne, l’entreprise de logistique DB Schenker (filiale de la Deutsche Bahn, la société ferroviaire allemande) teste des camions en convoi sur l’autoroute A9, entre Munich et Nuremberg.

Les poids lourds utilisés pour cet essai sont fournis par MAN.

Le principe des convois de camions est que le premier poids lourd est conduit par un chauffeur, tandis que les autres le suivent de manière autonome, à une distance de sécurité de 15 m (suffisante étant donné que les comportements de conduite – accélération, freinage, évitement – sont reproduites par un ordinateur, sans le délai de réaction propre à un être humain). 

Le Ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, le patron de MAN, Joachim Drees et les co-présidents de la Deutsche Bahn, Alexander Doll et Sabina Jeschke, étaient présent pour le lancement de cet essai, qui se poursuivra jusque fin 2019.

La conduite de poids lourds en convoi permet, notamment grâce à l’effet d’aspiration, de réduire la consommation de carburant et donc les émissions des poids lourds, de jusqu’à 10 %.

Source : AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (25/06/18)
Lire l'article complet
Chine

DS intègre le Top 10 des marques de haut de gamme les plus vendues en Chine

Au mois de mai, la marque DS a fait son entrée dans le Top 10 des marques de haut de gamme les plus vendues en Chine, à la dixième position, avec...

Au mois de mai, la marque DS a fait son entrée dans le Top 10 des marques de haut de gamme les plus vendues en Chine, à la dixième position, avec 538 unités écoulées (+ 27,8 %).

Ce classement regroupe dans l’ordre Mercedes (56 066 unités ; + 12,1 %), Audi (51 732 unités ; + 7,7 %), BMW (45 860 unités ; – 10,1 %), Cadillac (17 480 unités ; + 25,5 %), Volvo Cars (10 582 unités (+ 8,2 %), Jaguar Land Rover (10 523 unités ; – 8,1 %), Lexus (6 291 unités ; – 35,0 %), Lincoln (3 701 unités ; – 3,0 %), Infiniti (3 363 unités ; – 10,3 %) et DS.

Sur 5 mois, Mercedes, Audi et BMW restent en tête de ce classement sur le segment du haut de gamme.

Source : GASGOO.COM (25/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

ElringKlinger abaisse ses prévisions de résultats

L'équipementier allemand ElringKlinger a révisé à la baisse ses prévisions de résultats pour 2018 et table désormais sur une marge...

L’équipementier allemand ElringKlinger a révisé à la baisse ses prévisions de résultats pour 2018 et table désormais sur une marge opérationnelle de 7 % (contre de précédentes estimations à 9 %).

L’équipementier explique cet abaissement de ses prévisions par les incertitudes aux Etats-Unis et par une hausse des prix des matières premières, en particulier l’acier et l’aluminium, visés par les taxes douanières imposées par l’Administration Trump.

En revanche, ElringKlinger a maintenu ses prévisions d’une production automobile mondiale en hausse de 2 à 4 % sur l’ensemble de l’année.

Source : AUTOMOBILWOCHE (25/06/18)
Lire l'article complet
Amérique Latine

FCA annonce un investissement de 3,7 milliards de dollars en Amérique latine d’ici à 2022

Antonio Filosa, président de Fiat Chrysler Automobiles pour l'Amérique latine, a annoncé un investissement de 14 milliards de réals (3,7...

Antonio Filosa, président de Fiat Chrysler Automobiles pour l’Amérique latine, a annoncé un investissement de 14 milliards de réals (3,7 milliards de dollars) dans la région d’ici à 2022 pour y lancer 25 nouveaux modèles « au moins » et développer l’utilisation de l’éthanol carburant. La plupart des fonds seront destinés au Brésil, où le groupe réalise 54 % de ses ventes dans la région. FCA veut également investir dans la modernisation de ses usines locales.

Par marques, FCA compte introduire 15 nouveaux produits Fiat en Amérique latine, dont trois SUV, et dix produits Jeep, dont un super SUV de luxe.

FCA compte porter ses ventes en Amérique latine de 700 000 unités actuellement à 1,2 million d’unités à l’horizon 2022. FCA dispose d’une capacité de production totale en Amérique latine de 1,25 million d’unités par an, dont un million au Brésil.

FCA a vendu 118 900 véhicules au Brésil sur les cinq premiers mois de 2018, en hausse de 11 %, correspondant à une part de marché de 12,8 %.

 

 

Source : JORNAL DO BRASIL (25/6/18), XINHUANET (26/6/18)
Lire l'article complet
France

Goodyear va revoir l’organisation du temps de travail de l’usine Dunlop d’Amiens

Goodyear va revoir l'organisation du temps de travail du site Dunlop d'Amiens Il entend fin au système des 4X8, à l'origine du conflit...

Goodyear va revoir l’organisation du temps de travail du site Dunlop d’Amiens. Il entend fin au système des 4X8, à l’origine du conflit « Goodyear », en 2019. Le manufacturier compte augmenter la production de l’usine de 15 %, pour atteindre un volume de 4,6 millions de pneus tourisme par an l’an prochain et répondre à la demande de pneus de 15 à 17 pouces, en plein essor en Europe.
La durée d’ouverture du site sera tout d’abord allongée à 356 jours en moyenne par an, contre 316 actuellement. Le cycle de travail des salariés devrait être organisé en périodes successives de deux jours (équipes du matin, d’après-midi, de nuit), suivies de quatre jours de repos. Le temps de travail diminuera pour avoisiner 32 heures, et ce, sans perte de salaire selon la direction. La prime de transport, ainsi que le nombre de journées de formation, seront par ailleurs augmentées.

« La direction a garanti les futurs volumes de production et, au minimum, l’embauche de 50 CDI. 23 journées de congés payés sont accordées, au lieu des 21 prévues initialement, de même que deux journées de repos compensateur par an pour le travail de nuit », indiquent les élus CFTC, syndicat majoritaire de l’usine.

Le système est encore en cours de négociation, mais l’idée a été plutôt bien accueillie par les salariés du site, dont une majorité – 500 sur les 850 – travaillent dans les ateliers. La mise en place de 4 jours de repos à la suite du cycle de travail constituait une revendication ancienne des syndicats. Même Sud-Chimie a, en dépit de quelques réserves, salué les avancés du nouveau système.

Source : ECHOS (26/6/18)
Lire l'article complet
Corée du Sud

Hyundai Motor Group s’associe avec une entreprise finlandaise dans le stockage de l’énergie

Le groupe automobile coréen Hyundai Motor Group a noué un partenariat stratégique avec le groupe technologique finlandais Wartsila Les deux...

Le groupe automobile coréen Hyundai Motor Group a noué un partenariat stratégique avec le groupe technologique finlandais Wartsila.

Les deux entreprises développeront conjointement un système de stockage d’énergie utilisant les batteries usagées des véhicules électriques.

Hyundai Motor Group prévoit de commercialiser ce système sur le marché mondial d’ici à trois ans, après avoir mené des tests aux Etats-Unis et dans d’autres régions.

Source : YONHAP (26/6/18)
Lire l'article complet
France

L’accès aux données générées par les véhicules connectés, un enjeu important qui fait l’objet de discussions

Alors que les assureurs et les garagistes soupçonnent les constructeurs d’automobiles de vouloir limiter l'accès aux données générées par les...

Alors que les assureurs et les garagistes soupçonnent les constructeurs d’automobiles de vouloir limiter l’accès aux données générées par les véhicules connectés, les groupes de travail réunis du 18 au 21 juin à Madrid sur le sujet ont arrêté des principes qui devraient les rassurer. Il s’agissait de définir les normes internationales ISO régissant l’interface informatique de l’accès aux données, notamment pour le diagnostic à distance. « Les discussions ont abouti à deux avancées majeures. D’abord, les constructeurs ne pourront bénéficier d’aucun traitement préférentiel sur ces données : en leur qualité de fournisseurs de services, ils auront techniquement le même accès que les autres. Par ailleurs, même si ce sont eux qui hébergent ces données sur des serveurs sécurisés, ils devront respecter une certaine étanchéité, et ne pourront pas surveiller les activités d’autres acteurs sur le véhicule », explique Gaël Bouquet, directeur juridique du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles). Ces résolutions doivent être publiées d’ici à un mois, pour un vote définitif au dernier trimestre de 2018.

Derrière ce sujet en apparence technique se cache, avec l’émergence de la voiture connectée, un enjeu majeur : le contrôle des millions de données liées au véhicule, à son état ou à son utilisation (style de conduite, itinéraires, etc.). Les assureurs souhaitent développer des polices « pay as you drive » adaptées à la conduite, les réparateurs indépendants veulent disposer des informations techniques leur permettant d’intervenir, d’autres entendent proposer des services de gestion de flotte, de diagnostic à distance, de maintenance préventive, ou de mobilité. Autant d’acteurs qui, évoquant le précédent de la prise OBD, craignent de voir ces données confisquées par les constructeurs.

« Les constructeurs défendent la notion de véhicule étendu. Les données sont stockées dans le cloud et ils peuvent les contrôler », avance Yves Riou, directeur du pôle contrôle maintenance et réparation du CNPA (Conseil National des professions de l’automobile). « Nous aurions préféré travailler sur la notion de plateforme télématique embarquée, qui permettait un accès plus ouvert », indique-il, reconnaissant toutefois que les principes de traitement non discriminatoire et d’étanchéité constituent des « avancées positives ».

De leur côté, les constructeurs se défendent de toute volonté anticoncurrentielle, évoquant l’importance de la sécurité des données ou l’interopérabilité nécessaire des systèmes. « Nous sommes prêts à partager ces données – avec l’accord des clients s’il s’agit de données personnelles, bien sûr. Mais en toute sécurité ! », expliquait il y a quelques mois aux Echos Joost Vantomme, directeur de la mobilité intelligente de l’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles). Une norme ISO a déjà été adoptée en janvier 2018, sur la définition du véhicule étendu.

Conscients de l’enjeu, les pouvoirs publics s’intéressent au sujet. Des représentants du ministère des Transports assistent aux réunions sur les questions de normalisation en France. Et la future loi sur les mobilités (LOM), qui doit être adoptée fin 2018 ou début 2019, pose elle-aussi le principe d’un accès non discriminatoire des données aux tiers, sous réserve de l’accord du propriétaire du véhicule.

Source : ECHOS (26/6/18)
Lire l'article complet
Espagne

L’usine PSA de Vigo fonctionne avec 4 équipes grâce aux nouveaux Rifter, Berlingo et Combo

Le groupe PSA a récemment présenté les trois nouveaux utilitaires qui seront produits à Vigo : le Peugeot Rifter, le Citroën Berlingo et l'Opel...

Le groupe PSA a récemment présenté les trois nouveaux utilitaires qui seront produits à Vigo : le Peugeot Rifter, le Citroën Berlingo et l’Opel Combo. Les trois modèles atteindront leur pleine capacité en fin d’année ; l’usine pourra produire un maximum de 370 000 de ces véhicules par an (pour les trois modèles confondus). Pour le lancement de ses nouveaux utilitaires, le groupe PSA a mis en place une quatrième équipe à Vigo, opérationnelle depuis le 10 juin.

La production totale du site devrait dépasser cette année le volume de 435 000 unités affiché en 2017 et, pour 2019, le volume devrait franchir la barre des 500 000 unités. En 2019, la production des Citroën C-Elysée et des Peugeot 301 cessera sur le site de Vigo ; elle sera transférée au Maroc (à Kenitra). En 2020, l’usine de Vigo commencera à fabriquer le nouveau Peugeot 2008, qui sera basé sur la plateforme CMP et décliné en version électrique également.

Source : EL MUNDO (25/6/18)
Lire l'article complet
Allemagne

La Basse-Saxe utiliserait l’amende de VW pour l’Internet, les hôpitaux et l’environnement

L'amende d'un milliard d'euros que Volkswagen a versé au Land de Basse-Saxe devrait être utilisée pour améliorer le réseau Internet dans la...

L’amende d’un milliard d’euros que Volkswagen a versé au Land de Basse-Saxe devrait être utilisée pour améliorer le réseau Internet dans la région, pour investir dans des hôpitaux et lycées et pour des projets environnementaux.

Le Ministre-Président du Land de Basse-Saxe, Stephan Weil, a ainsi précisé que la majeure partie de cette amende (350 millions d’euros) serait utilisée pour améliorer la connexion Internet dans le Land, et pour les hôpitaux universitaires de Göttingen et Hanovre.

100 millions d’euros seront consacrés à la rénovation d’installations sportives et à l’abaissement de la dette du Land.

100 millions supplémentaires seront versés sur un fonds économique destiné à la protection de l’environnement, à la qualité de l’air et à la transition vers une mobilité propre.

Grâce à cette amende, le budget du Land de Basse-Saxe sera pour la première fois dans le vert.

Le budget a été présenté par M. Weil ainsi que par le Ministre de l’Economie du Land de Basse-Saxe, Bernd Althusman, et le Ministre des Finances du Land, Reinhold Hilbers.

Les investissements financés par l’amende de Volkswagen sont prévus dans le budget de 2019, ainsi que dans les projets d’investissement jusqu’en 2022.

Par ailleurs, quelques Länder ont estimé qu’il était injuste que seul le Land de Basse-Saxe bénéficie des retombées de l’accord signé par Volkswagen et de l’amende d’un milliard d’euros, étant donné que la pollution supplémentaire due aux émissions excessives des modèles diesel du groupe allemand ont nui aux consommateurs sur l’ensemble du territoire.

Source : SPIEGEL, AUTOMOBILWOCHE, ZEIT (25/06/18)
Lire l'article complet
Espagne

La production de véhicules en Espagne a progressé de 6,3 % en mai

L’Espagne a produit 312 824 véhicules au mois de mai, en hausse de 6,3 %, portant le volume pour les cinq premiers mois de 2018 à 1 351 483 ...

L’Espagne a produit 312 824 véhicules au mois de mai, en hausse de 6,3 %, portant le volume pour les cinq premiers mois de 2018 à 1 351 483  unités, en progression de 3,7 %.

La production de voitures (VP), notamment, a augmenté de 7,3 % en mai, à 249 242 unités, et de 2,9 % sur cinq mois, à 1 070 382 unités. La production de tout terrain a progressé de 7,8 % en mai, à 5 078 unités, et de 8,5 % sur cinq mois, à 22 962 unités. La production de véhicules utilitaires a quant à elle affiché une hausse de 2,1 % en mai, à 58 504 unités, et de 6,8 % sur cinq mois, à 258 139 unités.

Les exportations de véhicules ont par ailleurs totalisé 251 689 unités en mai (+ 7,3 %) et 1 087 273 unités sur cinq mois (+ 3,3 %).

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAC (25/6/18)
Lire l'article complet
Russie

La région de Moscou veut créer un cluster automobile

"La région de Moscou prévoit d'attirer de grands constructeurs pour créer un cluster automobile", a déclaré le vice-ministre de la région de...

« La région de Moscou prévoit d’attirer de grands constructeurs pour créer un cluster automobile », a déclaré le vice-ministre de la région de Moscou, Denis Butsaev. « Nous avons été approchés par Hino, la division camions de Toyota, et nous négocions avec l’entreprise en vue de la production de gros camions dans la région à partir de la mi-2019. Mercedes-Benz ouvrira quant à lui une usine de voitures début 2019 », a ajouté Denis Butsaev.

M. Butsaev a en outre évoqué un projet de création du plus grand centre de tests et d’essais dans la région de Moscou, avec la collaboration de l’Université Fédérale Unitaire (FSUE) et de l’Institut central de recherche automobile (NAMI). « Nous prévoyons de créer le plus grand centre de tests du pays, qui sera chargé de la certification des véhicules et de la R&D automobile. Nous sommes prêts à investir conjointement 100 millions d’euros pour faire de ce centre une base unique sur le territoire russe. Tout véhicule qui nécessite une certification pour le marché russe passera par notre centre », a expliqué le ministre.

Source : AUTOSTAT (25/6/18)
Lire l'article complet
France

Le Groupe PSA poursuit son offensive dans les VUL en renouvelant sa gamme de fourgonnettes

Le Groupe PSA entend consolider sa position de leader du marché des fourgonnettes en Europe (plus de 30 % de parts de marché) en proposant à ses...

Le Groupe PSA entend consolider sa position de leader du marché des fourgonnettes en Europe (plus de 30 % de parts de marché) en proposant à ses clients une nouvelle génération de Peugeot Partner, Citroën Berlingo et Opel/Vauxhall Combo. Ces véhicules issus d’un programme commun sont développés sur la base de la plateforme EMP2. Les modèles sont produits sur les sites de Vigo (Espagne) et de Mangualde (Portugal) pour les marques Peugeot et Citroën, et pour la première fois, l’usine espagnole fabriquera aussi des véhicules Opel/Vauxhall.

Afin d’accompagner les ambitions commerciales de cette nouvelle offre, une troisième équipe à Mangualde (225 embauches) et une quatrième équipe à Vigo (900 embauches) ont été créées et sont opérationnelles depuis respectivement avril et juin. Ces deux usines du Pôle Industriel Ibérique, au meilleur niveau de performance du Groupe PSA, ont réalisé de profondes transformations pour accueillir les nouveaux VUL.

Les nouveaux modèles proposeront aux clients des équipements inédits, conçus spécialement pour répondre à leurs usages quotidiens ou exceptionnels, et leur offrir toujours plus de sécurité (aides à la conduite et à la manœuvre, etc.), de confort (réglages lombaire, traitement acoustique, etc.) et de praticité (cabine approfondie, charge utile renforcée, longueur de chargement augmentée, pack chantier, etc.). Ils seront commercialisés dans une centaine de pays, avec une ouverture des commandes en Europe dès le mois de septembre.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (26/6/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Le groupe Volkswagen répartit les responsabilités entre ses marques

Le groupe Volkswagen répartit les responsabilités entre ses marques Ainsi chaque marque de voitures particulières du groupe (Volkswagen, Audi,...

Le groupe Volkswagen répartit les responsabilités entre ses marques. Ainsi chaque marque de voitures particulières du groupe (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda) sera responsable d’une région spécifique pour l’ensemble du groupe.

Cette répartition des responsabilités s’intègre dans la stratégie générale du groupe allemand en vue d’une décentralisation des pouvoirs.

En plaçant les responsabilités « sur les épaules » de plusieurs marques, le groupe Volkswagen veut rendre la prise de décision plus rapide et plus efficace.

La marque Volkswagen sera en charge de la région Amérique du Nord, Amérique du Sud et Sub-Sahara. Audi gérera pour sa part le Moyen-Orient et l’Asie. Seat se chargera de l’Afrique du Nord et Skoda de la Russie et de l’Inde.

La Chine en revanche restera sous la responsabilité du groupe Volkswagen dans son ensemble. L’Europe n’a pas été évoquée.

En avril, le groupe allemand avait déjà commencé une répartition des responsabilités, en mettant Audi en charge des ventes et Porsche en charge de la production.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (22/06/18), JOURNALAUTO.COM (25/06/18), AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/06/18)
Lire l'article complet
Irlande

Le Premier ministre irlandais veut interdire la vente des voitures à essence et diesel d’ici à 2030

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar s’est engagé à interdire la vente des voitures à essence et diesel en Irlande à partir de 2030 Si...

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar s’est engagé à interdire la vente des voitures à essence et diesel en Irlande à partir de 2030.

Si cette mesure entre en vigueur comme prévu, l’Irlande sera en avance de dix ans sur le Royaume-Uni qui prévoit d’interdire la commercialisation des voitures roulant à l’essence et au gazole d’ici à 2040.

Source : AUTOCAR (21/6/18)
Lire l'article complet
France

Le service Autolib’ s’arrêtera progressivement d’ici au 31 juillet

Autolib' s'arrêtera le 31 juillet après une diminution progressive du nombre de véhicules et de stations disponibles à partir du 2 juillet,...

Autolib’ s’arrêtera le 31 juillet après une diminution progressive du nombre de véhicules et de stations disponibles à partir du 2 juillet, a-t-on appris le 25 juin auprès du service parisien de voitures électriques partagées et des élus locaux. Cette solution permettra ainsi une « extinction progressive » du service plutôt qu’un « arrêt brutal », a-t-on souligné chez Autolib’, dont le contrat avec le syndicat mixte Autolib’ Vélib’, réunissant 103 communes dont Paris, a été résilié le 21 juin. Ce délai permettra ainsi de gérer la fin du service par rapport aux employés, aux abonnés et à la question des transferts d’actifs, notamment le devenir des bornes et la récupération des 4 000 voitures.

Le Syndicat mixte, qui rassemble les élus partenaires, a confirmé à l’AFP que le service s’arrêterait progressivement « comme les élus le souhaitaient dans l’intérêt des abonnés et des salariés », en rappelant que « l’injonction du groupe Bolloré » lui demandant de payer la facture du déficit par courrier le 25 mai avait entraîné la résiliation du contrat. Le groupe « s’est également engagé, comme il en a la responsabilité, à travailler au reclassement des 254 salariés », a ajouté le syndicat d’élus.

Le syndicat mixte, où la Ville de Paris est majoritaire, et le groupe Bolloré se renvoient depuis des semaines la responsabilité du déficit, estimé par Bolloré à un total de 293,6 millions et dont il accepte de ne prendre en charge que 60 millions. Le syndicat s’est refusé à acquitter une « facture démesurée ».

Source : AFP (25/6/18)
Lire l'article complet
Chine

Les exportations de véhicules légers depuis la Chine ont bondi de 52 %

Les exportations de véhicules légers depuis la Chine ont bondi de 52 % en mai, à environ 70 000 unités, et de 39 % sur 5 mois, à 303 000...

Les exportations de véhicules légers depuis la Chine ont bondi de 52 % en mai, à environ 70 000 unités, et de 39 % sur 5 mois, à 303 000 unités.

Chery a été le premier exportateur chinois d’automobiles, avec 15 020 véhicules exportés en mai (+ 49 %). Sur 5 mois, Chery a exporté 58 928 unités (+ 33 %).

En outre, sur le mois de mai, Great Wall et Geely ont exporté 4 510 et 1 663 véhicules, respectivement.

Les modèles exportés depuis la Chine sont principalement destinés aux marchés russe, du Moyen-Orient et d’Amérique Latine.

Par ailleurs, hors marques chinoises, seuls General Motors et Volvo Cars exportent des modèles depuis la Chine (vers les Etats-Unis et l’Europe occidentale).

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/06/18)
Lire l'article complet
Europe

Les immatriculations de véhicules utilitaires légers ont augmenté de 4,3 % en mai

Le marché européen des véhicules utilitaires légers a enregistré une hausse de 4,3 % en mai, à 176 545 unités, et progression de 4,3 %...

Le marché européen des véhicules utilitaires légers a enregistré une hausse de 4,3 % en mai, à 176 545 unités, et progression de 4,3 % également sur les cinq premiers mois de 2018, à 857 431 unités.

Les immatriculations de VU de plus de 3,5 tonnes ont reculé de 2,2 % le mois dernier, à 32 170 unités, mais ont augmenté de 3,5 % sur cinq mois, à 160 793 unités.

Le marché des véhicules industriels de plus de 16 tonnes a lui aussi diminué en mai, de 2,4 %, à 26 212 unités, mais il a progressé de 4,2 % au cumul, à 132 188 unités.

Enfin, le marché des autobus et autocars a enregistré une croissance de 2,9 % le mois dernier, à 3 407 unités, mais a légèrement baissé sur cinq mois (- 0,5 %, à 16 759 unités).

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ACEA (26/6/18)
Lire l'article complet
France

Les prix des carburants ont baissé pour la 4ème semaine consécutive

Les prix moyens des carburants à la pompe ont baissé la semaine dernière pour la 4ème semaine consécutive, s’établissant à 1,458 euro le...

Les prix moyens des carburants à la pompe ont baissé la semaine dernière pour la 4ème semaine consécutive, s’établissant à 1,458 euro le litre de gazole (- 0,7 centime), 1,539 euro le litre d’essence sans plomb SP 95 (- 0,8 centime), 1,52 euro le litre de SP95-E10 (- 0,6 centime) et 1,612 euro le litre de SP 98 (- 0,6 centime), indique le ministère de l’Ecologie et de l’Energie.

Source : AUTOPLUS.FR (25/6/18)
Lire l'article complet
Russie

Les ventes de véhicules électriques en Russie ont quasiment doublé sur cinq mois

Les ventes de véhicules électriques en Russie ont atteint 41 unités au cours des cinq premiers mois de 2018, contre 21 unités sur la même...

Les ventes de véhicules électriques en Russie ont atteint 41 unités au cours des cinq premiers mois de 2018, contre 21 unités sur la même période 2017. Sur le seul mois de mai, les ventes se sont établies à 13 unités.

Tesla domine ce segment du marché, avec 21 véhicules écoulés sur cinq mois (dont 15 Modèle X). Nissan a pour sa part vendu 19 Leaf et Renault,  1 Twizy.

Quelque 30 % (soit 11 unités) des véhicules électriques écoulés en Russie sur cinq mois ont été vendus à Moscou.

Source : AUTOSTAT (25/6/18)
Lire l'article complet
Chine

Les ventes des marques chinoises ont augmenté de 4,0 %

Selon les chiffres de la CAAM (association des constructeurs d'automobiles en Chine), les ventes des marques chinoises ont augmenté de 4,0 % sur la...

Selon les chiffres de la CAAM (association des constructeurs d’automobiles en Chine), les ventes des marques chinoises ont augmenté de 4,0 % sur la période de janvier à mai, à 4,3 millions d’unités, soit environ 44 % du marché chinois total.

SAIC, Geely et Changan ont été les trois premiers constructeurs locaux en termes de ventes de voitures particulières sur le marché chinois sur les 5 premiers mois de l’année.

Les constructeurs allemands et japonais se sont octroyés des parts de marché de 20,9 % et 17,4 %, respectivement.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/06/18)
Lire l'article complet
France

Luc Chatel appelle l’industrie automobile à jouer collectif autour de l’innovation

En ouverture de la conférence Feal, qui s’est tenue les 20 et 21 juin, le président de la PFA Luc Chatel a tenu à rappeler les enjeux qui se...

En ouverture de la conférence Feal, qui s’est tenue les 20 et 21 juin, le président de la PFA Luc Chatel a tenu à rappeler les enjeux qui se présentent à l’industrie automobile et a invité les acteurs à s’inscrire dans une démarche d’actions collectives. « Après avoir été un grand pays producteur d’automobiles, la France peut-elle devenir un grand pays fournisseur de services de mobilité ? », a-t-il interrogé les dirigeants présents dans l’assistance.

Preuve de l’esprit collectif qu’il souhaite insuffler : l’engagement du Groupe PSA et de Renault-Nissan. Par solidarité, chacun de ces groupes a accepté de verser 45 millions d’euros pour financer la relance de la filière, car il appartient aux grands de soutenir cet effort nécessaire, a expliqué en substance Luc Chatel, qui n’a pas oublié de mentionner les équipementiers de premier plan. Une promesse qui a encouragé l’Etat à s’aligner sur le même montant de 45 millions, en contrepartie. « Nous devons être capables de travailler ensemble en dépit des divergences », pour dégager « une ligne fédératrice », « une vision partagée », a déclaré le président de la PFA.

Technologique, numérique et sociétale, les trois révolutions bousculent l’ordre établi dans l’industrie. Ce à quoi Luc Chatel estime que la réponse ne peut être que l’innovation. Un terme qu’il a martelé avec insistance. « L’innovation qui est au cœur du contrat de filière et qu’il faut maintenant déployer sur les territoires », a rappelé le président de la PFA. Un élan qui sera soutenu par un nouvel investissement de 600 millions d’euros à étaler sur les prochaines années. « L’innovation, c’est le nerf de la guerre. Soyez donc en position d’attaque. L’automobile a trop longtemps joué en défense. Or, l’automobile n’est pas le problème mais la solution. Elle sera l’impulsion de la transition énergétique », a-t-il déclaré.

Le troisième grand sujet mis en avant par l’ancien ministre touchait aux forces vives. Il a affirmé que la filière automobile allait recruter 25 000 personnes par an durant les cinq prochaines années pour la partie amont, et 45 000 personnes par an pour les attachés aux services en aval, soit 70 000 personnes par an. « Nous avons besoin d’aller chercher ces jeunes pour les former et les adapter aux nouveaux besoins, dont nous ignorons parfois quels seront les contours », a déclaré M. Chatel.

Le président de la filière automobile a enfin abordé le cas épineux de la fin annoncée du diesel. « 75 % de la chaîne de valeur de l’électrique est en Asie », a-t-il souligné avant de rappeler que la conception des moteurs électriques demandait 7 fois moins de salariés que pour un diesel. Une mutation qui doit se préparer et qui, une fois n’est pas coutume, passera par la formation, voire même par un campus des métiers de la filière.

Source : JOURNALAUTO.COM (25/6/18)
Lire l'article complet
Royaume-Uni

L’investissement dans l’industrie automobile britannique est en forte baisse

Les investissements dans l’industrie automobile britannique ont diminué de moitié au premier semestre, à 347,3 millions de livres (394 millions...

Les investissements dans l’industrie automobile britannique ont diminué de moitié au premier semestre, à 347,3 millions de livres (394 millions d’euros), en raison principalement des incertitudes entourant le Brexit, a annoncé la SMMT (association des constructeurs britanniques).

L’organisation indique que le flou qui règne quant à l’issue des négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur le Brexit empêche les constructeurs de se lancer dans de nouveaux projets. « Il y a une frustration grandissante dans les instances de direction quant au faible progrès des négociations », indique Mike Hawes, délégué général de la SMMT. « La position actuelle, avec des messages contradictoires et des lignes rouges, va à l’encontre des intérêts du secteur automobile britannique qui a prospéré en étant intégré au marché unique et à l’union douanière », explique-t-il.

La SMMT indique que le chiffre d’affaires du secteur a atteint un record de 82 milliards de livres (93,1 milliards d’euros) en 2017, grâce aux investissements passés, mais elle craint un sérieux coup de frein du fait du manque de clarté sur le Brexit, à neuf mois de la sortie de l’UE.

Source : AFP (26/6/18)
Lire l'article complet
Italie

L’Italie veut supplanter la Norvège en tant que premier marché pour les VE en Europe

Le nouveau gouvernement populiste italien prévoit de mettre en circulation 1 million de véhicules électriques dans le pays d'ici à 2022 afin de...

Le nouveau gouvernement populiste italien prévoit de mettre en circulation 1 million de véhicules électriques dans le pays d’ici à 2022 afin de devenir le principal marché pour ce type de véhicules en Europe, devant la Norvège. Cet objectif pourrait coûter à l’État 10 milliards de dollars en mesures incitatives. Le gouvernemental ne précise pas s’il s’agit uniquement de véhicules 100 % électriques, ou si le plan inclut également les véhicules hybrides.

L’an dernier, les Italiens n’ont acheté que 2 600 voitures électriques, sur un total d’environ 2 millions de véhicules vendus ; en incluant les hybrides rechargeables, les ventes ont atteint environ 4 800 unités, selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles. On estime aujourd’hui à moins de 5 000 unités le nombre de véhicules 100 % électriques en circulation en Italie. « Si vous voulez un million de voitures électriques sur les routes italiennes dans les cinq prochaines années, la seule option est de mettre en place d’énormes avantages fiscaux comme en Norvège », a déclaré Gian Primo Quagliano, directeur de l’institut de recherche Promotor. « Le gouvernement envisagerait des incitations d’environ 10 000 dollars par voiture, ce qui lui coûterait donc environ 10 milliards de dollars. Le projet est totalement irréaliste, du moins à cinq ans », estime M. Quagliano.

En Norvège, les incitations portent sur tout : la fiscalité, les exonérations aux péages, la gratuité pour les passages en ferry, etc. Les Norvégiens peuvent prétendre à environ 9 000 euros (10 400 $) d’incitations sur une version électrique de la Volkswagen Golf par exemple, ou 7 000 euros (8 150 $) pour une Volkswagen Up. En France, où les ventes de VE pourraient tripler d’ici à mai 2022, à 150 000 unités, selon Bloomberg New Energy Finance, les incitations s’élèvent à environ 10 000 euros (11 600 dollars) par achat de voiture électrique.

Le patron de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, a récemment indiqué que le groupe investirait 9 milliards d’euros pour développer des voitures électriques d’ici à 2022. 

Source : AUTOMOTIVE NEWS (25/6/18)
Lire l'article complet
Monde

M. Durrer a été nommé président de Joyson Safety Systems

Guido Durrer a été nommé président de Joyson Safety Systems, en remplacement de Jason Luo, qui avait quitté l'entreprise en août Depuis le...

Guido Durrer a été nommé président de Joyson Safety Systems, en remplacement de Jason Luo, qui avait quitté l’entreprise en août. Depuis le départ de M. Luo, l’intérim était assuré par Yuxin Tang, membre du directoire de Joyson Safety.

Joyson Safety est l’entreprise issue de l’acquisition de Takata par Key Safety. Cette acquisition a été réalisée grâce aux fonds fournis par la maison-mère de Key Safety, l’équipementier chinois Ningbo Joyson Electronics.

M. Durrer sera donc en charge de l’entité regroupant Key Safety et Takata, soit plus de 50 000 salariés dans 23 pays.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (22/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

M. Stadler devra encore être interrogé

Les enquêteurs dans l'affaire des moteurs truqués devraient à nouveau entendre le patron - suspendu - d'Audi, Rupert Stadler, en prison depuis la...

Les enquêteurs dans l’affaire des moteurs truqués devraient à nouveau entendre le patron – suspendu – d’Audi, Rupert Stadler, en prison depuis la semaine dernière.

M. Stadler a déjà été interrogé par le parquet de Munich, mais les enquêteurs veulent prolonger l’interrogatoire du dirigeant. Toutefois, la date à laquelle M. Stadler sera de nouveau entendu n’a pas été précisée.

M. Stadler a été arrêté par le parquet de Munich qui craignait de le voir détruire des preuves ou influencer des témoins. En outre, son téléphone a été mis sur écoute.

Audi a rappelé que M. Stadler bénéficiait encore de la présomption d’innocence.

Avec l’arrestation (inattendue) de M. Stadler le 18 juin, c’est la première fois qu’un patron encore en fonction d’une marque automobile est mis en prison. Le dirigeant pourrait être accusé pour fraude en lien avec l’affaire des moteurs truqués du groupe VW.

Le vice-président du conseil de surveillance d’Audi, Peter Mosch, a regretté cette nouvelle atteinte à l’image de marque d’Audi.

Par ailleurs, le patron d’Audi par intérim, Bram Schot, veut faire la lumière sur le rôle d’Audi dans le scandale des moteurs truqués d’ici à la fin du mois de juillet. Les membres du conseil de surveillance se sont dit sceptiques face à cette déclaration.

Source : AUTOMOBILWOCHE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (23 et 24/06/18), SPIEGEL (24/06/18), AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Mme Adt a été nommée présidente de Smart

Karen Adt a été nommée présidente de Smart ; elle succède à Annette Winkler, qui quittera son poste le 30 septembre Mme Adt est...

Karen Adt a été nommée présidente de Smart ; elle succède à Annette Winkler, qui quittera son poste le 30 septembre.

Mme Adt est vice-président en charge des ressources humaines de Daimler depuis 2014. Elle sera chargée de redresser la marque Smart, qui a vu ses ventes mondiales reculer de 8,5 % l’an dernier.

Mme Adt aura également pour mission de mener à bien la transformation de Smart en marque 100 % électrique en Europe et en Amérique du Nord.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (22/06/18)
Lire l'article complet
Allemagne

Ningbo Jifeng veut acquérir Grammer dès juillet

L'équipementier chinois Ningbo Jifeng veut acquérir son homologue allemand Grammer dès le mois prochain Son offre de reprise court en effet...

L’équipementier chinois Ningbo Jifeng veut acquérir son homologue allemand Grammer dès le mois prochain. Son offre de reprise court en effet jusqu’au 23 juillet.

Ningbo Jifeng propose 60 euros par action. 12,6 millions de titres étant disponibles, cela valorise Grammer à 756 millions d’euros.

Le taux minimum d’acceptation de l’offre a été fixé à 50 % + une action.

Ningbo Jifeng détient déjà plus de 25 % du capital de Grammer. L’équipementier chinois a déclaré que son offre de reprise était acceptée par les actionnaires, il prévoyait de garantir son indépendance à Grammer, qui resterait coté en Bourse.

Source : SPIEGEL, AUTOMOBILWOCHE (25/06/18)
Lire l'article complet
Chine

Volkswagen double les capacités de production de son usine de Foshan

Le groupe Volkswagen a achevé les travaux d'agrandissement de son usine de Foshan, permettant ainsi de doubler les capacités de production du site,...

Le groupe Volkswagen a achevé les travaux d’agrandissement de son usine de Foshan, permettant ainsi de doubler les capacités de production du site, à 600 000 véhicules par an.

Ce site produisait initialement les Volkswagen Golf et Audi A3, auxquelles s’est ajoutée la production de l’Audi Q2.

Avec cet agrandissement, l’usine accueillera également la production du véhicule de loisir Volkswagen T-Roc. En 2020, le site commencera à produire des modèles électriques basés sur la plateforme MEB.

L’usine de Foshan est gérée par FAW-Volkswagen.

En associant les capacités de production des coentreprises FAW-VW et SAIC-Volkswagen, le groupe allemand peut produire jusqu’à 5,45 millions de véhicules par an en Chine.

En outre, Volkswagen s’est également associé à JAC en vue de produire des véhicules électriques. La production a débuté le mois dernier.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/06/18)
Lire l'article complet

Retrouvez toutes les analyses de 14h